Le gouvernement fait venir des familles grecques avec des enfants après un incendie majeur - 3

Le gouvernement commence à faire sortir les familles avec enfants de Grèce après l’incendie du camp de Moria. 50 demandeurs d’asile doivent être pris en charge, confirme la Première ministre Erna Solberg (H).

« Nous commençons maintenant », dit Solberg.

« Nous l’avons clarifié ce matin après avoir vu les photos », poursuit-elle.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Mercredi soir, le camp d’asile de Moria sur l’île de Lesbos était en feu. Plusieurs milliers de personnes ont été évacuées du camp, qui a été mis en quarantaine en raison du COVID-19.

Selon le Premier ministre, on sait depuis longtemps combien de demandeurs d’asile la Norvège fera sortir de Grèce.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Les instructions pour cela ont été prêtes à être envoyées comme nous avons vu le mouvement dans d’autres pays », explique Solberg.

À la suite de négociations en mai, les partis au pouvoir, conservateurs, libéraux et démocrates-chrétiens, ont convenu que la Norvège devrait faire venir des demandeurs d’asile de Grèce, à condition que 8 à 10 autres pays fassent de même. Jusqu’à présent, sept autres pays ont pris le relais.

Situation chaotique

Le premier ministre dit que le gouvernement veut commencer maintenant, malgré le fait que l’exigence minimale n’a pas été respectée.

« Nous avons déclaré que nous devrions maintenant commencer, en raison de la situation actuelle, même s’il nous manque le dernier pays pour le seuil minimum que nous avons fixé », a déclaré Solberg.

« Dans la situation et le chaos qui règnent actuellement, il vaut mieux que nous commencions simplement », ajoute-t-elle.

– Vi har sagt at nå bør vi sette i gang, på grunn av den situasjonen som er nå, selv om vi mangler det siste landet for minsteterskelen vi satte, sier Solberg.

– I den situasjonen og det kaoset som er nå, så er det greit at vi bare kommer i gang, legger hun til.

Faire sortir les familles du camp de Moria

Le ministre du Commerce et de l’Industrie Iselin Nybø (V) a déclaré à NTB que le gouvernement a depuis longtemps clairement indiqué que la Norvège devrait assumer la responsabilité des réfugiés de la Moria dans le cadre d’une responsabilité européenne commune.

« Nous mettons actuellement en œuvre la décision du gouvernement de récupérer les familles vulnérables avec enfants du camp de Moria. Compte tenu de la situation dramatique qui s’est maintenant produite, il est encore plus urgent que la Norvège assume sa part de responsabilité pour remédier à la situation », a déclaré le ministre du Commerce et de l’Industrie Iselin Nybø (V) à NTB.

Sera testé corona

La semaine dernière, le ministre de l’Enfance et de la Famille, Kjell Ingolf Ropstad (KrF), s’est rendu à VG où il a déclaré que le gouvernement était bientôt prêt à faire venir des enfants du camp de Moria en Norvège.

«Aujourd’hui, nous pouvons dire que le travail avec la Norvège pour récupérer les enfants de la Moria a commencé», déclare Ropstad.

Il ajoute que tous les demandeurs d’asile autorisés à venir en Norvège subiront un test de dépistage du COVID-19.

« Il y a beaucoup d’espace à Råde, ils seront testés avant de voyager, et iront directement en quarantaine et seront pris en charge au centre d’accueil de Råde », explique Ropstad.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui