Les jeunes cherchent un endroit pour jouer - 3

Les enfants et les jeunes qui jouent à des jeux informatiques ont besoin de plus de lieux de rencontre où ils peuvent jouer ensemble et être sociaux, selon un nouveau rapport.

Plusieurs organisations de jeunesse sont à l’origine du rapport, qui encourage les municipalités à fournir de tels lieux de rencontre, souvent là où se déroulent d’autres activités pour les jeunes. Aujourd’hui, les forces commerciales sont souvent à l’origine de lieux de rencontre pour les jeunes intéressés par les jeux, précise le rapport « Meeting Place Data Culture ».

« De nombreux clubs de loisirs, organismes et autres forces locales investissent dans des locaux et des équipements afin que les jeunes intéressés par les jeux vidéo puissent se rencontrer pour jouer ensemble. Cependant, il existe encore peu de lieux de rencontre dans cette zone par rapport aux autres activités récréatives en Norvège, selon le rapport.

Découvrez les Aurores Boréales

L’Association nationale des clubs de loisirs et des centres de jeunesse, Jeunesse et loisirs, est à l’origine du rapport, ainsi que l’Association culturelle de la jeunesse (UKM) et les deux organisations KANDU et Tverga.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Nécessite des subventions

Les organisations estiment que les services de jeux locaux devraient être subventionnés au même titre que les terrains de sport et les activités sportives.

« Il ne s’agit pas seulement de jeux, il s’agit de produire et de développer », indique le rapport.

Les organisations ont recueilli des informations auprès des jeunes sur le type d’endroits qu’ils souhaitent. Le « lieu de rassemblement de rêve » devrait être une offre à seuil bas, sans engagement, ouverte après l’école, gratuite et dotée d’un service de restauration. Il devrait également être possible de faire quelque chose de physique là-bas, comme des salles de trampoline, des salles de patinage ou des installations d’exercice.

Adultes techniques et sociaux

Le personnel sur place doit comprendre la partie « technique » et appréhender les différents moyens, en plus d’être quelqu’un de bienveillant, ce que les jeunes recommandent.

Ils conseillent aux municipalités de ne pas s’appuyer sur leur propre service des TIC ou des achats pour fournir l’équipement nécessaire. Ce sont les jeunes qui sont des spécialistes, rappellent-ils.

Le rapport recommande également que les municipalités s’efforcent spécifiquement d’impliquer les filles dans l’utilisation de ces lieux de rencontre, auquel cas elles devraient être incluses dans la planification des événements et des activités.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui