Tromsø dit "non" aux sous-marins nucléaires sur les quais municipaux - 3
Tromsø.Photo: Pixabay

La ville de Tromsø a refusé la demande de la marine américaine d’utiliser un quai municipal pour l’amarrage des sous-marins à réacteur nucléaire.

Depuis 2016, les forces armées norvégiennes s’efforcent de faciliter la réception des navires alliés à propulsion nucléaire, souvent appelés sous-marins nucléaires, à Tromsø.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Après la fermeture de la base navale d’Olavsvern en 2009 et la vente en 2013, le nord de la Norvège est resté sans port pour recevoir, entre autres, les sous-marins nucléaires américains.

Le port le plus proche a été Haakonsvern à Bergen.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Cependant, dans une lettre signée par la directrice municipale par intérim Mari Enoksen Hult, la municipalité de Tromsø a informé à la fois les forces armées norvégiennes, le ministère de la Défense et la marine américaine qu’elle ne voulait pas que des sous-marins à propulsion nucléaire accostent au port municipal, selon journal Nordlys.

Ainsi, l’intention du gouvernement d’utiliser Tromsø comme port pour le changement d’équipage et l’entretien des sous-marins à propulsion nucléaire alliés, principalement américains, a été remise en question.

En août, la marine américaine a annoncé que Tromsø serait visitée par environ quatre navires américains et britanniques à propulsion nucléaire chaque année.