Sparebank divise par deux ses succursales dans le nord de la Norvège - 3

Malgré un bénéfice de plus de 1 milliard de NOK au premier semestre de cette année, Sparebanken 1 Nord-Norge divisera par deux le nombre de succursales dans le nord de la Norvège. Cette décision a suscité de vives réactions de la part des administrations locales.

La banque a annoncé qu’elle fermerait 16 des 31 agences bancaires. Aucun des endroits touchés par la fermeture n’a d’autres banques où aller, écrit Klassekampen.

Arild Olsen, chef du conseil local de Longyearbyen dans le Svalbard, et la maire de Tana Helga Pedersen, réagissent vivement à la nouvelle.

Découvrez un magnifique Fjord

«Nous ne pouvons pas monter dans une voiture et nous rendre à la banque suivante», déclare Olsen, qui estime qu’il est très important d’avoir une institution financière à Svalbard. Il s’inquiète également de ce que cela signifie en termes d’emplois.

Allez voir les Baleines en Catamaran

La maire de Tana, Helga Pedersen, s’interroge également sur la décision de la banque de fermer l’agence dans sa municipalité.

«Pour le dire légèrement: c’est très malheureux. C’est également très surprenant », déclare Pedersen, qui a déjà contacté le président du conseil d’administration Karl Eirik Schjøtt-Pedersen à propos de l’affaire.

Stein Vidar Loftås, responsable de la communication chez Sparebank 1 Nord-Norge, assure que les clients privés et le monde des affaires sont entre de bonnes mains numériques.

Il dit qu’à part Svalbard, 94% de la population du nord aura une banque à moins d’une heure de route, tandis que tout le monde pourra atteindre un bureau à trois heures de route.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui