Débat animé lors de la réunion de crise après la défaite de la Norvège face à la Serbie: "Encore un mot et vous êtes dehors!" - 3

Apparemment, les esprits ont éclaté dans le camp de l’équipe nationale norvégienne après la fin du rêve de championnat d’Europe de Norvège. Selon le journal VG, Alexander Sørloth et Lars Lagerbäck se disputaient bruyamment.

Le journal écrit qu’il y a eu une rencontre entre les deux attaquants norvégiens et les entraîneurs Lagerbäck et Per Joar Hansen, qui a conduit à une réunion générale impromptue avec l’équipe la veille du match de championnat national contre l’Irlande du Nord la semaine dernière.

Là, Sørloth se serait disputé bruyamment avec le manager de l’équipe nationale.

Il a critiqué le style de jeu de la Norvège et son approche du match de championnat d’Europe contre la Serbie, que la Norvège a perdu 1-2.

Les deux auraient eu une conversation animée pendant près d’une heure avant que Lagerbäck et Hansen ne quittent la pièce pour laisser les deux joueurs discuter entre eux.

Plus tard, les entraîneurs ont été convoqués à nouveau et la discussion animée entre Sørloth et Lagerbäck se serait poursuivie.

Le jeu de Chypre

Quatre sources avec lesquelles VG s’est entretenu disent que Lagerbäck a ensuite souligné l’erreur de Sørloth à partir de 2018.

« Comment osez-vous dire quelque chose, après avoir raté un but ouvert contre Chypre il y a deux ans? » Lagerbäck a demandé à Sørloth, selon les sources.

TV 2 a également évoqué ces tensions internes au sein de l’équipe nationale norvégienne.

Le capitaine de l’équipe Stefan Johansen aurait dû calmer le conflit entre Sørloth et Lagerbäck.

Il aurait également assisté à une réunion de réconciliation entre le joueur de Leipzig et les entraîneurs plus tard dans la soirée.

Haute température

Déjà ce week-end, des informations ont révélé que Sørloth avait été réprimandé par l’assistant de Lagerbäck, Per Joar Hansen, avec les mots: « Encore un mot, et vous êtes hors d’ici! »

Selon VG, Hansen a déclaré ce qui suit à propos de la réunion d’équipe:

«C’était chauffé. Et c’est bien, tant que ça ne déborde pas. Nous devons avoir des tolérances élevées car nous opérons au plus haut niveau, et il s’agit en fin de compte de gagner. Alors c’est naturel qu’il y ait une quantité incroyable de passion.

La Fédération norvégienne de football est discrète sur l’atmosphère prétendument chauffée lors de la réunion d’équipe.

«C’est tout naturellement qu’il y a des émotions très fortes dans un groupe de haute performance après une déception qui a été la défaite contre la Serbie.

«Cela ne fait que témoigner de l’engagement fort. Au-delà de cela, nous n’avons aucun commentaire à faire à ce sujet », a déclaré le secrétaire général Pål Bjerketvedt de NFF à TV 2.