La Norvège manque plus de 20 000 infirmières spécialisées dans les troubles d'apprentissage, selon un rapport - 3
Crédit photo : Andrea Piacquadio / Pexels

Un rapport de juin a montré que la Norvège manquait d’un grand nombre de prestataires de soins de santé spécialisés.

Seulement une personne sur dix qui travaille avec des personnes ayant des troubles d’apprentissage a une formation en soins infirmiers.

Les chiffres ont été révélés dans le rapport « Pas de temps à perdre », qui est une enquête sur les compétences dans les services pour les personnes ayant des troubles d’apprentissage ou des déficiences intellectuelles.

Le Fellesforbundet (FO), l’organisation syndicale pour, entre autres, les infirmières formées aux troubles d’apprentissage ou aux déficiences intellectuelles, a réagi au rapport.

« C’est un peu effrayant. Nous avons précédemment recommandé qu’au moins sept sur dix aient fait des études supérieures, la plupart en tant que prestataires de soins de santé », a déclaré en juin Mimmi Kvisvik, responsable associée de FO.

Kvisvik croit que le gouvernement doit mettre en place une stratégie pour embaucher plus d’infirmières formées aux troubles d’apprentissage et aux déficiences intellectuelles.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui