La Norvège manque d'infirmières, de professionnels de la santé et de travailleurs qualifiés - 3

La Norvège n’aura pas suffisamment de travailleurs ayant une formation professionnelle dans les années à venir, selon un nouveau rapport de Statistics Norway (SSB).

La demande est de plus en plus forte en ce qui concerne les travailleurs ayant une formation professionnelle du deuxième cycle du secondaire dans l’industrie, la construction et l’artisanat, les professionnels de la santé et les infirmières.

Les données ont été révélées dans le rapport de SSB intitulé «Projections de la population active et de la demande de main-d’œuvre au niveau national pour divers groupes d’enseignement jusqu’en 2040».

«Si des mesures ne sont pas prises, cette pénurie s’intensifiera probablement à l’avenir», a noté le chercheur principal Nils Martin Stølen, qui a participé à la rédaction du rapport.

Plus avec l’enseignement supérieur

Le rapport montre que davantage de personnes feront des études supérieures dans les années à venir.

Au fur et à mesure que les personnes âgées prendront leur retraite, les personnes diplômées de l’école primaire ou secondaire seront remplacées par des personnes diplômées de l’enseignement supérieur.

Cela signifie qu’il y aura plus de gens avec un baccalauréat et une maîtrise, mais il n’est pas certain que tout le monde obtiendra un emploi qui nécessite son niveau d’éducation.

«Malgré une croissance significative de la demande, cela pourrait être le cas en ce qui concerne l’éducation en économie et administration, en sciences sociales et en sciences humaines», a averti Stølen.

Force de travail défis

Les projections montrent une croissance de la population active plus élevée que la demande prévue pour de nombreuses matières professionnelles au niveau du baccalauréat et de la maîtrise.

Ce sont des matières professionnelles où relativement peu de personnes prendront leur retraite au cours des prochaines années.

Seule une petite proportion des nouveaux arrivants sur le marché du travail remplacera ceux qui prendront leur retraite.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui