L'ESA ouvre une procédure officielle contre la Norvège après le scandale de la sécurité sociale - 3
Photo: Morten Holm / Norway.mw

L’organe de contrôle ESA (Autorité de surveillance de l’Association européenne de libre-échange) estime que la Norvège n’a pas respecté les règles de l’EEE dans l’ordonnance sur la sécurité sociale et le droit à la libre circulation. Il a engagé une action formelle contre la Norvège.

L’affaire concerne l’obligation de la Norvège pour les personnes de rester dans le pays afin de bénéficier de certaines prestations de sécurité sociale, telles que les prestations de maladie.

Découvrez un magnifique Fjord

En octobre de l’année dernière, la Norvège a admis avoir mal utilisé les règles de l’EEE en restreignant la libre circulation des bénéficiaires de trois types de prestations de maladie, a écrit l’ESA mercredi.

Veut le dialogue

L’Autorité a envoyé une lettre officielle, qui est la première étape en cas de violation d’un traité.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Les autorités norvégiennes ont deux mois pour présenter leur point de vue avant que l’ESA ne décide de poursuivre ou non.

«C’est le début d’un processus formel. Nous voulons avoir un dialogue constructif et trouver une solution compatible avec l’accord EEE », a déclaré le président de l’ESA, Bente Angell-Hansen.

Cas repris

La mauvaise pratique de l’administration norvégienne du travail et de la protection sociale (NAV) a conduit au moins 86 personnes à être condamnées pour fraude à la sécurité sociale.

En outre, plusieurs milliers de personnes ont reçu par erreur des demandes de remboursement de la NAV, et leurs demandes de sécurité sociale ont été rejetées.

Le mois dernier, Rett24 a écrit que la Commission européenne estimait que la Norvège avait mal géré les cas de NAV depuis l’entrée en vigueur de l’accord EEE en 1994.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui