Les Norvégiens pensent que la couverture médiatique les a aidés à mieux prévenir la propagation de l'infection - 3

Un total de 85% des Norvégiens estiment que la couverture par les médias norvégiens de la crise corona les a aidés à mieux prévenir la propagation de l’infection, selon une nouvelle enquête.

L’enquête nationale a été menée par Respons Analyze pour le compte du Media Survey for Nordic Media Days.

Au total, 85% des répondants ont répondu qu’ils étaient devenus meilleurs dans la prévention de la propagation de l’infection en suivant la couverture médiatique.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Presque tous les répondants (94%) ont déclaré avoir utilisé les médias d’information pour obtenir des informations sur la crise corona, tandis que 58% ont déclaré avoir utilisé les pages d’informations des autorités.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Confiance élevée

«En général, les résultats montrent que les Norvégiens ont une grande confiance à la fois dans les autorités et dans les médias en ce qui concerne les informations qu’ils reçoivent sur le coronavirus», a noté le postdoctoral Erik Knudsen, qui est professionnellement responsable de l’étude.

Au total, 43% des personnes interrogées ont déclaré avoir une grande confiance dans le fait que les journalistes et rédacteurs en chef norvégiens qui rendent compte de la crise corona ont une compréhension et des connaissances suffisantes pour transmettre des informations correctes à ce sujet.

De plus, 37% ont dit qu’ils avaient «une certaine confiance» dans la déclaration, tandis que 16% ont dit qu’ils avaient peu ou pas de confiance.

«Ce sont des chiffres solides, étant donné que les journalistes et les rédacteurs en chef ne sont pas des professionnels de la médecine», a déclaré Knudsen.

Plus de scepticisme sur les médias sociaux

Six Norvégiens sur dix estiment que la couverture médiatique de la crise corona a contribué à les rendre plus sûrs.

En comparaison, seuls 17% de ceux qui ont un compte sur les réseaux sociaux en disent autant des informations qu’ils y ont trouvées.

Au total, 31% des personnes interrogées ont répondu que les médias norvégiens accordaient trop d’attention au nombre de malades et de morts pendant la pandémie.

Un répondant sur trois a déclaré que la couverture médiatique avait contribué à les rendre anxieux, tandis que 26% pensent qu’il y a eu trop de couverture médiatique de la crise corona.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui