Les immigrants en Norvège les plus durement touchés par la crise du chômage alimentée par la couronne - 3

Les immigrés en Norvège sont le groupe démographique le plus durement touché sur le marché du travail caractérisé par la pandémie. Plus de personnes sont au chômage aujourd’hui que lors des crises précédentes.

Les chiffres de l’Administration norvégienne du travail et de la protection sociale (NAV) montrent que le chômage des immigrés a atteint un sommet en avril à 27%.

En octobre, le chômage des immigrants est tombé à 15,8%, mais en novembre, la tendance est à nouveau à la hausse.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

A la fin du mois dernier, 16,9% des effectifs immigrés étaient inscrits comme demandeurs d’emploi, selon le journal Klassekampen.

Découvrez un magnifique Fjord

Groupes vulnérables

Le responsable des statistiques de NAV, Ulf Andersen, ne pense pas que le marché du travail puisse devenir sain avant 2022.

«Les groupes vulnérables, tels que les immigrés, les personnes peu scolarisées et les jeunes adultes ayant un faible lien avec la vie professionnelle sont plus durement touchés dans les périodes plus difficiles», a noté Andersen.

Il a souligné que le chômage des immigrés est désormais environ 75% plus élevé qu’avant la crise des coronavirus.

À la fin de novembre, un total de 196 300 personnes étaient au chômage dans ce pays.

Cela correspond à 6,9% de la population active. 113 000 des chômeurs, soit 4,8%, n’étaient pas des immigrants.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui