Photo: Håkon Mosvold Larsen / NTB

Le Parti du progrès norvégien (FRP) estime que l’imposition d’un couvre-feu défie la constitution. Le parti prévient qu’il rejettera la proposition du gouvernement au parlement norvégien (Storting).

«Un couvre-feu est une mesure particulièrement intrusive qui remet en question la constitution et les droits humains fondamentaux des citoyens.

«Le gouvernement devrait plutôt donner la priorité à un meilleur contrôle des frontières du pays», a noté le représentant parlementaire du FRP, Per-Willy Amundsen.

Le groupe parlementaire du Parti du progrès a clairement indiqué qu’il ne soutiendrait pas une proposition aussi intrusive.

Uniquement pour les situations extrêmes?

Le gouvernement a déclaré que la mesure ne serait utilisée que dans une situation extrême où d’autres mesures de contrôle des infections ne sont pas suffisantes.

Cependant, le FRP estime que la mesure devrait être réservée aux situations extrêmes telles que la guerre, les catastrophes naturelles de grande ampleur, etc.

«Je peux déjà affirmer que le gouvernement n’obtiendra pas le soutien d’une telle proposition de la part du FRP du Storting», a déclaré Amundsen.