La Norvège a augmenté le temps d'attente pour les allocations de chômage. Voici les détails - 3

Cet article présente les détails fournis par le gouvernement norvégien concernant le changement.

Le temps d’attente pour les allocations de chômage en Norvège a augmenté. Certains non-employés seront confrontés au changement à partir du 1er janvier 2021.

Norway.mw s’est entretenu avec le ministère du Travail et des Affaires sociales pour en savoir plus sur la décision.

Découvrez les Aurores Boréales

Admissibilité aux allocations de chômage

«En général, les allocations de chômage peuvent être versées lorsqu’une personne est au chômage et a été enregistrée auprès des services du travail et de la protection sociale en tant que demandeur d’emploi pendant au moins trois des quinze derniers jours.

Allez voir les Baleines en Catamaran

«Les allocations de chômage compensent en partie la perte de revenu due au chômage.

«Pour avoir droit aux prestations, la personne doit être un véritable demandeur d’emploi, c’est-à-dire capable de travailler et inscrite comme demandeur auprès des services du travail et de la protection sociale.

« Il ou elle doit également, à bref délai et dans n’importe quelle partie de la Norvège, être disponible pour tout type de travail à temps partiel ou à plein temps ou de mesures du marché du travail qu’il ou elle est physiquement et mentalement capable d’accomplir. »

Avantages pour ceux qui ont démissionné volontairement par rapport à ceux qui ont été licenciés involontairement

«Les personnes qui de diverses manières ont causé leur propre chômage peuvent être sanctionnées sous la forme d’une période d’attente prolongée.

«Les sanctions visent à soutenir l’exigence d’être un véritable demandeur d’emploi, et il est raisonnable que ceux qui peuvent eux-mêmes être blâmés pour leur chômage, supportent une partie du fardeau financier de l’absence de revenus.»

Une augmentation du temps d’attente de six semaines

«À partir du 1er janvier 2021, les personnes

  • qui ont démissionné de leur emploi sans motif raisonnable;
  • qui ont été licenciés en raison de circonstances provoquées par eux-mêmes;
  • ou qui refusent d’accepter un travail convenable ou de participer à des mesures du marché du travail

peuvent devoir attendre 18 semaines avant de pouvoir recevoir des allocations de chômage.

Cette période d’attente prolongée est passée de 12 à 18 semaines. »