Décès et effets secondaires liés au vaccin COVID-19 en Norvège: ce que nous savons - 3

Selon l’Agence norvégienne des médicaments, des effets secondaires inoffensifs pour la plupart des gens peuvent avoir contribué à certains des décès parmi les patients qui ont reçu le vaccin COVID-10.

Effets indésirables rapportés dans moins de 0,002% des cas

Les vaccinations COVID-19 sont déployées en Norvège depuis Noël.

À ce jour, plus de 25 000 Norvégiens ont été vaccinés avec la première dose de vaccins de Pfizer et BioNTech. La première dose du nouveau vaccin Moderna a été administrée le vendredi 15 janvier.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

L’Agence norvégienne des médicaments a évalué 29 rapports d’effets indésirables après la vaccination à ce jour.

Sur les 29 personnes qui ont eu des effets indésirables, 21 étaient des femmes et huit étaient des hommes. 14 étaient âgés de 80 à 89 ans et 7 de plus de 90 ans. Quatre étaient âgés de 70 à 79 ans et quatre de 18 à 69 ans.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Au total, 23 décès ont été signalés peu de temps après une vaccination, mais à ce jour, seuls 13 d’entre eux ont été confirmés. Les autres décès sont en cours d’évaluation.

Des décès liés aux vaccins sont survenus chez des personnes de plus de 80 ans

Ceux qui sont morts du vaccin étaient des personnes âgées et avaient de moins bonnes conditions de santé.

Les conditions menant à une moins bonne santé dans ces cas peuvent inclure l’insuffisance cardiaque avancée, la démence, la bronchopneumopathie chronique obstructive et d’autres maladies graves.

C’étaient tous des patients en maison de retraite.

Tous avaient 80 ans et certains plus de 90 ans, selon Norwegian Broadcasting (NRK).

Les effets secondaires courants peuvent être à blâmer

«Les rapports peuvent indiquer que les effets secondaires courants des vaccins à ARNm, tels que la fièvre et les nausées, peuvent avoir entraîné la mort de certains patients fragiles», a déclaré le médecin en chef. Sigurd Hortemo de l’Agence norvégienne des médicaments.

En conséquence, l’Institut national de la santé publique (FHI) et l’Agence norvégienne des médicaments ont modifié le guide de vaccination coronarienne avec de nouveaux conseils pour ce groupe.

«Si vous êtes très fragile, vous ne devriez probablement pas être vacciné», a déclaré le directeur du sujet Steinar Madsen à l’Agence norvégienne des médicaments lors d’un webinaire sur le vaccin corona pour les journalistes jeudi.

Il a souligné à travers NRK que ces cas sont rares et que plusieurs milliers de personnes fragiles ont été vaccinées sans issue fatale.

Rapports d’effets indésirables confirmés

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont des symptômes généraux, tels qu’une diminution de la fièvre générale et un malaise général, ainsi que des réactions au site d’injection.

Les symptômes gastro-intestinaux tels que la diarrhée, les nausées et les vomissements, et les symptômes respiratoires tels que l’essoufflement et la toux font également partie des effets indésirables les plus fréquemment rapportés.

13 des rapports ont eu une issue fatale, 9 ont eu des effets secondaires graves et 7 ont été décrits comme des effets secondaires non graves.

Cette information a été révélée dans le premier rapport sur les effets secondaires de l’Agence norvégienne des médicaments. À l’avenir, le public peut s’attendre à des rapports hebdomadaires sur les effets secondaires.