La majorité au Conseil de la biotechnologie pense que les femmes qui donnent des ovules devraient recevoir 10 000 couronnes NOK en compensation.

La décision a été prise par 8 voix sur 15 lors de la réunion du Conseil de la biotechnologie jeudi après-midi.

Une minorité de cinq membres souhaitait que l’indemnité soit fixée à 5 000 NOK. Les deux membres restants ne voulaient pas du tout d’indemnisation.

«La raison de la majorité (décision) est que le montant le plus élevé est raisonnable pour compenser le temps passé, ainsi que le fardeau mental et médical associé au don d’ovules.

« La majorité estime également que ce niveau (de compensation) ne diffère pas de manière significative des autres pays nordiques », a déclaré le leader Ole Frithjof Norheim du Conseil de la biotechnologie au bureau de presse NTB.

Pas une motivation

Le don d’ovules a été autorisé à partir du 1er janvier de cette année. L’année dernière, le Parti travailliste (AP), le Parti du progrès (FRP) et le Parti de la gauche socialiste (SV) ont déclaré que le don d’ovules devrait être «altruiste» et que la compensation devrait couvrir les dépenses et les inconvénients, mais qu’elle ne devrait pas être une motivation pour faire un don.

Les changements convenus par les trois parties dans la loi sur la biotechnologie signifient également que les célibataires auront accès à l’insémination artificielle et à l’échographie précoce.

La Direction norvégienne de la santé a envoyé deux propositions différentes d’indemnisation aux donneurs d’ovules pour consultation, correspondant à environ 10 000 NOK et 5 000 NOK. La date limite de consultation est le 19 février.

Souligne l’altruiste

« Les montants ne sont pas directement comparables avec les autres pays nordiques, car ici les montants ne seront pas imposables et les frais de déplacement seront couverts en plus », a ajouté Norheim.

Les deux groupes minoritaires du Conseil ont estimé que l’aspect altruiste serait mieux assuré avec 5 000 NOK et 0 NOK en compensation.

Lorsque le Conseil a voté pour autoriser le don d’ovules en Norvège avant le Nouvel An, c’était avec la majorité la plus étroite possible – huit voix contre sept.