Stations-service norvégiennes: il est trop cher de construire des chargeurs rapides pour les véhicules électriques - 3
Photo: Berit Keilen / NTB

Les stations-service hésitent à investir dans des chargeurs rapides car cela nécessite des investissements importants et non rentables.

Lorsqu’il s’agit d’investir dans des chargeurs rapides, le risque est trop élevé et les rendements sont trop faibles, selon la plupart des stations-service, selon le journal Aftenposten.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Selon une enquête menée auprès des entreprises membres de Virke, huit entreprises sur dix s’attendent à une augmentation de la demande de services de recharge dans les mois à venir.

Mais huit sur dix affirment toujours qu’ils pensent qu’il est quelque peu ou totalement improbable qu’ils mettent en place de nouveaux services de recharge.

Découvrez les Aurores Boréales

Soucieux de la rentabilité

«Il peut être non rentable pour une station-service d’investir dans des chargeurs rapides», a noté Åse Bomann-Larsen de la chaîne de carburant Circle K.

En 2020, 922 chargeurs rapides ont été construits en Norvège, ce qui représente une augmentation de 29% par rapport à l’année précédente, selon les chiffres du salon Norwegian Electric Car Association.

À la fin de l’année dernière, environ 347 000 voitures et fourgonnettes électriques étaient immatriculées en Norvège, soit environ 106 voitures électriques par chargeur rapide.

C’est une augmentation par rapport à 2019, où il y avait 270000 voitures électriques enregistrées et 114 voitures électriques par chargeur rapide.