La police norvégienne a dû interrompre beaucoup de fêtes ce week-end - 3

La police dans de grandes parties du pays a dû déménager sur la base d’informations faisant état de rassemblements bruyants.

La police a déménagé dans un endroit à Selbu après plusieurs plaintes de voisins, informe le district de police de Trøndelag.

«L’organisateur du parti dans son adolescence a été dénoncé pour avoir donné une fausse pièce d’identité à la police et violé les règlements COVID-19», écrit le centre des opérations.

Découvrez un magnifique Fjord

Au total, le district de police a reçu 25 rapports de rupture de la paix. Ils ont déménagé dans 16 localités et trois cas ont été résolus par téléphone.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

En outre, il y avait six parties dont la police n’avait pas la capacité de s’occuper.

Plus de rapports

Plusieurs autres districts de police ont également eu du travail à faire.

«Nous étions à plusieurs adresses dans le quartier où il y a eu des rapports de rupture de la paix nocturne sous forme de musique forte. Jusqu’à présent, 15 rapports de ce type ont été reçus », rapporte le district de police du sud-ouest.

La police a reçu 43 plaintes pour violation de la paix nocturne dans la capitale.

«À une adresse, il y avait 13 participants et donc une infraction à la réglementation corona», déclare le centre des opérations.

Au moins huit endroits différents ont été vérifiés sur la base de rapports, a annoncé la police d’Oslo à 13 heures.

Le district de police de l’Ouest a reçu un total de 25 rapports de violation de la paix nocturne et de bruit de fête, ainsi que de comportement désordonné, pendant la nuit.