Les agriculteurs craignent une réduction de la production alimentaire en Norvège en raison du manque de travailleurs étrangers - 3

Un agriculteur norvégien sur quatre prévoit de réduire sa production cette année en raison d’une pénurie de main-d’œuvre, selon une nouvelle enquête.

Avec les règles d’entrée strictes introduites par le gouvernement le 29 janvier, il n’est pas certain que les producteurs de légumes, de fruits et de baies – les soi-disant producteurs de légumes – disposeront à temps d’une main-d’œuvre suffisante, écrit le journal Klassekampen.

En saison normale, environ 18 000 travailleurs saisonniers étrangers viennent en Norvège pour travailler dans l’agriculture. Parmi ceux-ci, 3 000 sont originaires de pays extérieurs à la zone EEE.

Découvrez un magnifique Fjord

La semaine dernière, l’Association des agriculteurs norvégiens a mené une enquête auprès des agriculteurs qui reçoivent des subventions à la production pour la production verte.

Découvrez un magnifique Fjord

Plus de la moitié, soit 53% des personnes interrogées, disent qu’elles dépendent de la mise en place de personnel pour le début de la saison, au plus tard le 1er mai. Seuls 51% des grands producteurs prévoient de produire comme d’habitude cette année.

Grande incertitude

Astrid Solberg, responsable de l’organisation et responsable des urgences à l’Association des agriculteurs norvégiens, affirme que l’enquête montre une grande incertitude parmi les agriculteurs norvégiens.

«Les producteurs« verts »s’inquiètent beaucoup de savoir s’ils obtiendront suffisamment de main-d’œuvre cette année. La conséquence d’une production réduite peut être une hausse des prix », a-t-elle prévenu.

Solberg dit que l’Association des agriculteurs norvégiens travaille actuellement avec l’Administration norvégienne du travail et de la protection sociale (NAV) pour recruter des Norvégiens pour travailler dans l’agriculture.