NAV s'attend à un chômage élevé en Norvège à la fin de 2022 - 3
Photo: Stian Lysberg Solum / NTB

L’administration norvégienne du travail et de la protection sociale (NAV) s’attend à une amélioration significative du marché du travail à l’avenir. Cependant, le chômage devrait encore être beaucoup plus élevé qu’avant la crise corona à la fin de 2022.

La NAV s’attend à ce que cette année, il y ait en moyenne 104 000 travailleurs inscrits comme totalement au chômage, et que ce nombre chutera à 87 000 l’année prochaine, selon un communiqué de presse.

Cela correspond à un taux de chômage enregistré de 3,7% et 3,0% de la population active, respectivement.

En comparaison, il y avait en moyenne 63400 travailleurs complètement au chômage en 2019, soit 2,3% de la population active.

«Même si nous nous attendons à une amélioration significative du marché du travail, et en particulier au cours du second semestre de cette année, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant de retrouver la situation que nous avions sur le marché du travail avant la crise corona.

«Le chômage sera toujours à un niveau beaucoup plus élevé d’ici la fin de 2022 qu’il ne l’était avant la crise corona», a noté le chef de NAV, Hans Christian Holte.