Les municipalités de Bergen, Stavanger et Trondheim suspendent l’utilisation du vaccin corona d’AstraZeneca.

La municipalité de Bergen suspend l’utilisation du vaccin AstraZeneca jusqu’à ce que l’Institut national de la santé publique (FHI) et l’Agence norvégienne des médicaments aient clarifié la situation.

Le médecin spécialiste Trond Egil Hansen de la municipalité de Bergen a déclaré au journal Bergens Tidende (BT) qu’ils pensent que les messages du Danemark sont si sérieux que l’utilisation du vaccin sera immédiatement suspendue.

«Les messages du Danemark sont si sérieux que l’Agence norvégienne des médicaments et la FHI ont déjà une réunion ce matin. Ensuite, nous mettrons en pause la vaccination pour attendre leur conclusion », a déclaré Hansen.

« Nous ne pensons pas maintenant que ce vaccin soit devenu très dangereux, mais les dernières informations indiquent que nous devons attendre les conclusions des autorités nationales », a ajouté Hansen.

Stavanger et Trondheim suspendent également la vaccination

Stavanger et Trondheim cesseront d’utiliser le vaccin AstraZeneca temporairement après des rapports d’effets secondaires.

Trondheim attend plus d’informations de l’Agence norvégienne des médicaments et des autorités nationales, a déclaré jeudi après-midi le chef de projet Helge Garåsen au journal Adresseavisen.

Le directeur de la santé, Runar Johannessen, a informé le journal Stavanger Aftenblad que la municipalité de Stavanger suspendrait également l’utilisation du vaccin AstraZeneca. Sandnes fera de même, selon le journal Sandnesposten.

Le Danemark et plusieurs pays européens ont cessé d’utiliser le vaccin parce qu’ils soupçonnaient qu’il pouvait entraîner de graves caillots sanguins. Il y a un décès au Danemark qui serait lié à l’affaire.

Aucun lien n’a été établi entre les cas et le vaccin.