Les espoirs d’Erling Moe et du Molde FK d’un conte de fées continu se sont considérablement affaiblis, après une défaite 2-0 contre leur récent hôte, le Granada CF. Lors de sa première incursion dans les huitièmes de finale de l’UEFA Europa League, Molde a succombé à une équipe qui semblait juste posséder un peu plus de profondeur en qualité.

Statistiquement même

Après la performance inspirée de Molde contre l’équipe allemande d’Hoffenheim lors des seizièmes de finale de l’UEFA Europa League, il allait toujours être difficile de reproduire le même niveau de bouleversement.

Contre Hoffenheim, Molde a été bombardé par un assaut continu, mais a pu résister à des pressions massives et riposter de manière clinique, ce qui a finalement scellé sa place dans la phase suivante de la compétition.

En revanche, Molde était presque à égalité sur le plan statistique avec ses hôtes espagnols. La différence dans ce jeu était que Grenade semblait posséder un élément de qualité et de créativité qui manquait apparemment à Molde.

Comme avec Hoffenheim, Grenade a pu créer des opportunités en utilisant l’espace dans des positions larges, en utilisant des balles croisées, et comme auparavant, Andreas Linde a été appelé à agir pour refuser les attaques aériennes.

Vieux chien; mêmes trucs

Grenade a fait la percée la plus importante à la 26e minute lorsque Jorge Molina, 38 ans, a réussi à se placer derrière la défense de Molde et à glisser froidement le ballon devant Linde, par ailleurs impressionnant, dans le but de Molde.

En vérité, le numéro 5 de Molde, le shérif Sinyan, sentira sûrement qu’il aurait pu faire un peu mieux, glissant au moment charnière, et permettant à Molina de capitaliser. Mais, tout bien considéré, Grenade avait semblé en danger de marquer dès le départ, et le but était juste sur l’équilibre du jeu.

Continuation

Grenade a continué à avoir l’air dangereux en seconde période. Des passes contrôlées et précises, souvent synonymes de clubs de football espagnols, étaient à l’honneur.

Antonio Peurtas de Grenade a failli doubler l’avantage à domicile au début de cette période. Coupant du flanc, il a vendu au shérif de Molde un mannequin de manuel et a déclenché une faible poussée vers le but.

Heureusement pour Molde, Stian Roge Gregersen était là pour intervenir avec un tacle de dernier recours, évitant ainsi de nouveaux dégâts.

Crédit photo : AP Photo / Fermin Rodriguez

Le début de la fin

La pression de la soirée, la scène et les lumières vives semblaient affecter Molde, et à la 71e minute, leur défaite imminente a pris une tournure inévitable.

Martin Ellingsen a reçu son deuxième carton jaune en l’espace de quelques minutes, pour une paire de tacles téméraires et mal synchronisés qui semblaient être symptomatiques d’un joueur ressentant la chaleur d’une nouvelle cuisine.

Avec 10 hommes restants sur le terrain, la lutte acharnée de Molde a semblé gagner quelques degrés supplémentaires en pente.

Linde en faute

Personne n’a autant contribué à la course de Molde en Ligue Europa que son gardien Andreas Linde. Cependant, il se sentira sans aucun doute lésé contre lui-même.

À la 76e minute, Roberto Soldado a placé Grenade fermement en pole position. Frappant du bord de la surface de réparation de Molde, il a décoché une volée basse devant Linde, battant le numéro 1 de Molde à son premier poteau.

Linde a semblé rétracter ses mains, presque en supposant que le tir était destiné à voler large. Cependant, la réalisation de l’erreur s’est gravée sur le visage de Linde, alors que le ballon s’est niché au fond du filet de Molde.

Tout à faire; tout pour jouer

Molde affrontera Grenade le 18 mars à 18h55, heure norvégienne, pour le match retour, au Puskás Arena à Budapest. L’équipe d’Erling Moe fait face à une nage évidente en amont, nécessitant une victoire 2-0 simplement pour prolonger l’égalité en prolongation.

Si Grenade marque, Molde devra gagner par trois buts, en raison de l’avantage pondéré des buts à l’extérieur, les prolongations n’étant plus une option.

La situation est très similaire à celle du tour précédent contre l’équipe allemande d’Hoffenheim : buts à l’extérieur en faveur de l’opposition, opposition d’une ligue de meilleure qualité et mésaventures défensives au match aller.

Ce sera l’espoir de Molde, et de leur contingent de fans fidèles, qu’une performance qui ose gagner peut également être une similitude qui sera exposée, le soir du 18 mars.

Source : #Norvège aujourd’hui

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no