La Norvège a fourni un niveau record de 39,5 milliards de couronnes en aide au développement en 2020 - 3

La somme totale s’élève à 1,11% du revenu national brut (RNB) de la Norvège.

«L’objectif du RNB est un moyen efficace de motiver davantage de pays à accroître leurs efforts d’aide au développement et il est important pour garantir une approche à long terme qui nous permette d’atteindre nos objectifs. Les allocations de la Norvège sont plus importantes que jamais à la lumière de la pandémie en cours », a déclaré le ministre du Développement international Dag-Inge Ulstein.

La contribution record de la Norvège a été annoncée mardi lorsque l’OCDE a publié ses chiffres préliminaires sur l’aide publique au développement (APD) en 2020.

Le Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE est chargé d’établir la vue d’ensemble. Au total, 16 des 30 membres du CAD ont augmenté leur financement de l’aide au développement en 2020 par rapport à 2019. L’OCDE a souligné la Norvège comme l’un des pays qui ont le plus augmenté ses contributions.

«S’il y a une chose que la crise des coronavirus nous a apprise, c’est que personne n’est en sécurité tant que tout le monde n’est pas en sécurité. Et bien que la pandémie nous affecte tous, elle ne nous affecte pas également. Une fois de plus, ce sont les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables qui souffrent le plus. La Norvège a augmenté son aide en cette année de crise afin de fournir autant d’aide que possible aux personnes touchées par la pandémie et d’autres crises en même temps », a déclaré Ulstein.

Corrigée de l’inflation et des fluctuations monétaires, l’aide au développement norvégienne a augmenté de 8,4% de 2019 à 2020. Cette augmentation est due en partie à une augmentation de la fourniture de l’aide à la santé. Les autres pays qui ont montré une augmentation de l’aide en 2020 étaient la Hongrie (+ 35,8%), la Suède (+ 17,1%), la Slovaquie (+ 16,3%), l’Allemagne (+ 13,7%), la France (+ 10,9%), la Suisse (+ 8,8%), la Finlande (+ 8,1%), l’Islande (+ 7,8%) et le Canada (+ 7,7%).

Financement humanitaire

Le financement humanitaire de la Norvège pour 2020, qui s’est élevé à 5,5 milliards de NOK, a été acheminé principalement par le biais des Nations Unies, du mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et des organisations humanitaires norvégiennes.

Les pays qui ont reçu le plus d’aide humanitaire de la Norvège l’année dernière étaient la Syrie et ses pays voisins, le Yémen et le Soudan du Sud.

«Tous les pays qui reçoivent des niveaux élevés d’aide humanitaire de la Norvège ont des besoins humanitaires importants et croissants. La situation a été exacerbée par la pandémie, à la fois directement et indirectement. La Norvège accorde la priorité à la protection de la population civile et à l’atténuation de l’insécurité alimentaire généralisée dans ses efforts humanitaires. Les conditions de travail des acteurs humanitaires sont extrêmement difficiles dans de nombreuses situations de crise actuelles, et il peut être très difficile pour les travailleurs humanitaires d’accéder à ceux qui ont besoin d’aide. Cela a rendu les efforts humanitaires norvégiens plus critiques que jamais parce que la Norvège, en tant que donateur, a pu faire preuve d’un degré élevé de flexibilité », a déclaré la ministre des Affaires étrangères Ine Eriksen Søreide.

La Norvège est l’un des rares pays donateurs à atteindre l’objectif des Nations Unies de contribuer à hauteur de 0,7% du RNB à l’APD. En 2020, six pays du CAD ont atteint cet objectif. Outre la Norvège, il s’agissait du Danemark, du Luxembourg, du Royaume-Uni, de la Suède et de l’Allemagne. La Norvège a atteint l’objectif des Nations Unies chaque année depuis 1976.