Photo: Torstein Bøe / NTB

Alors que 158 personnes ont quitté le Parti travailliste (AP) lors de la réunion nationale de ce week-end, un total de 192 nouveaux membres ont rejoint le parti, selon un nouveau décompte.

Le secrétaire du Parti, Kjersti Stenseng, est très satisfait.

«Nous avons recruté de nombreux nouveaux membres lors de la réunion nationale», a-t-elle déclaré.

La grande question de la réunion nationale était la réforme de la drogue, où le Parti travailliste a fini par dire «non» à la proposition du gouvernement de dépénaliser l’usage et la possession de petites quantités de drogues.

Nouveaux membres

Cela a conduit plusieurs membres du Parti travailliste à apparaître dans les médias et à annoncer qu’ils quittaient le parti. Néanmoins, l’afflux de nouveaux membres a augmenté.

La semaine prochaine, le Parti travailliste lancera une campagne pour recruter encore plus de membres.

«Nous travaillerons dur jusqu’au jour des élections», a ajouté Stenseng.

Le Parti travailliste a vu ses effectifs baisser depuis 2015. À la fin de l’année dernière, le parti comptait 44 918 membres, soit 5 100 de moins qu’en 2019.