Nouveau rapport: températures extrêmes enregistrées dans l'Arctique l'année dernière - 3
Photo: Are Føli / NTB

Alors que l’Europe a connu une chaleur record et des pluies extrêmes l’année dernière, des températures extrêmes ont également été enregistrées dans l’Arctique.

L’année dernière, le toit du monde a connu des températures élevées, un nouveau rapport des notes du service de surveillance du climat de l’UE.

Le rapport a été publié juste avant un sommet américain sur le climat, après que l’UE a convenu d’une nouvelle loi sur le climat avec un objectif de réduction des émissions de 55% d’ici 2030.

«Une région se distingue en particulier. Ce fut une année spectaculaire pour l’Arctique », a déclaré Freja Vamborg, directrice de la recherche.

2020 a été la deuxième année la plus chaude de l’histoire de l’Arctique. La température était de 2,2 degrés au-dessus de la moyenne pour 1981-2010 et de 3 degrés au-dessus du niveau de pré-industrialisation.

Tout au long de l’été et de l’automne, il y avait des glaces de mer record. Le rapport confirme que l’Europe a établi un record de chaleur l’année dernière avec une température moyenne supérieure de près d’un demi-degré à celle de la deuxième année la plus chaude.

La température en Europe était d’environ 2 degrés plus chaude qu’elle ne l’aurait probablement été dans un monde sans émissions de combustibles fossiles, note le rapport.