Le Bureau d'enquête sur les accidents présente un rapport sur l'accident de la frégate KNM Helge Ingstad - 3

Le rapport intérimaire du Bureau norvégien d’enquête sur les accidents (AIBN) sur l’accident de KNM Helge Ingstad contribuera à renforcer la sécurité en mer, estiment les forces armées.

«L’AIBN a fait un travail très approfondi dans les enquêtes. La portée et le niveau de détail de ces deux rapports fournissent une compréhension approfondie des défis de sécurité identifiés, et ils constituent une bonne base pour un développement et une amélioration ultérieurs », a déclaré le chef de la marine norvégienne, Rune Andersen, dans un communiqué de presse.

Le rapport est accompagné de plusieurs recommandations visant plusieurs secteurs du secteur de la défense.

«Nous sommes déjà sur la bonne voie pour mettre en œuvre des mesures qui contribueront à accroître la sécurité», a déclaré Andersen.

Longue et coûteuse

Selon le communiqué de presse, la marine norvégienne, l’Agence norvégienne du matériel de défense (NDMA) et l’organisation logistique des forces armées norvégiennes coopèrent pour mettre en œuvre des mesures.

Stein Håvard Bergstad, responsable des capacités maritimes à la NDMA, a déclaré que certaines des recommandations ont déjà été résolues, tandis que d’autres peuvent être résolues assez rapidement.

«D’autres prennent plus de temps et coûtent plus cher. Nous avons accordé une priorité élevée aux mesures critiques pour la sécurité afin que les navires puissent naviguer et accomplir leurs missions en toute sécurité. Dans certains domaines, nous avons introduit des mesures temporaires en attendant des solutions permanentes », a déclaré Bergstad.

Doit apprendre

L’AIBN a présenté le sous-rapport 2 mercredi après que la frégate KNM Helge Ingstad est entrée en collision avec le pétrolier Sola TS au terminal de Sture, Øygarden, dans le comté de Vestland, le 8 novembre 2018.

La frégate a subi des dommages importants et a finalement coulé. Le travail d’identification des écarts et de mise en œuvre des mesures nécessaires est en cours dans tout le secteur depuis l’accident.

«La Marine et le secteur apprendront des expériences que nous avons acquises après l’accident avec KNM Helge Ingstad. Nous travaillons à dessein avec les recommandations de sécurité. Dans le cadre d’une opération sûre, nous renforcerons la préparation navale crédible ainsi que la sécurité et la confiance au sein de notre propre population et avec nos alliés », a ajouté Rune Andersen.