Le Parti de la gauche socialiste veut pousser l'industrie pétrolière hors des salles de classe norvégiennes - 5
Illustration: Jan Arne Wold Equinor / NTB

Depuis 2019, l’organisation industrielle Norwegian Oil and Gas a rencontré plus de 5000 étudiants dans les lycées. Le Parti de gauche socialiste (SV) propose maintenant d’interdire cette pratique.

L’une des propositions du nouveau programme de SV qui devrait être adoptée dimanche est d’interdire à l’industrie pétrolière de faire du lobbying dans les écoles norvégiennes. La direction du parti soutient la proposition, écrit le journal Vårt Land.

«Les étudiants doivent se renseigner sur la crise climatique sans les acteurs de l’industrie pétrolière qui ont un intérêt évident lorsqu’il s’agit de définir les conditions», a noté Synnøve Kronen Snyen, responsable de la jeunesse socialiste (Sosialistisk Ungdom).

Norwegian Oil and Gas est une organisation d’employeurs pour les sociétés pétrolières et les fournisseurs. Il s’inscrit dans le cadre de NHO, la Confédération norvégienne du commerce et de l’industrie.

L’autre côté

Maria Barstad Sanner, responsable de la communication chez Norwegian Oil and Gas, dit qu’il serait dommage que la proposition soit adoptée.

Elle dit que Norwegian Oil and Gas a été invitée à plusieurs reprises dans les écoles avec les organisations Nature and Youth (Natur og Ungdom) et the Future in our hands (Fremtiden i våre hender).

«La loi sur l’éducation permet aux jeunes politiciens, aux groupes d’intérêt et au monde des affaires de visiter les écoles et de participer au programme d’enseignement. Ce doivent finalement être les enseignants qui décident s’ils veulent ou non une visite », a-t-elle déclaré.