L'UE va poursuivre AstraZeneca en raison du retard des livraisons de vaccins - 3

L’UE poursuit AstraZeneca pour ne pas avoir livré de vaccins conformément au contrat entre les deux parties, a confirmé lundi la Commission européenne. L’entreprise nie toutes les allégations.

Le procès a été déposé vendredi, « sur la base de violations des pré-contrats », a déclaré le porte-parole de la Commission européenne Stefan De Keersmaecker.

«Certaines conditions du contrat n’ont pas été remplies et l’entreprise n’a pas été en mesure de proposer une stratégie fiable pour livrer les doses à temps», a-t-il déclaré.

Le procès a été annoncé dans plusieurs médias la semaine dernière, et le Premier ministre irlandais faisait partie de ceux qui ont confirmé que les préparatifs d’une action en justice étaient en cours.

« Sans fondement »

Dans un communiqué, AstraZeneca a déclaré regretter la décision de la Commission et se défendre devant les tribunaux.

«Nous pensons que tout procès est sans fondement et nous saluons cette opportunité de résoudre le conflit le plus rapidement possible», a écrit la société, ajoutant que les livraisons s’amélioraient «après une année sans précédent en termes de découvertes scientifiques, de négociations très compliquées et de défis de production. . »

Le fabricant de vaccins a eu d’importants problèmes d’approvisionnement et a dû signaler des retards de livraison à plusieurs reprises. La semaine dernière, il a été annoncé que l’UE n’utiliserait pas l’option dont elle dispose pour acheter plus de doses de vaccin.

Dès mars, la Commission a adressé une lettre au géant pharmaceutique suédo-britannique exprimant son mécontentement.

Effets secondaires

Le vaccin de la société, commercialisé sous le nom de Vaxzevria, a également rencontré des problèmes d’effets secondaires graves et a été associé à un petit nombre de cas de caillots sanguins et de faible numération plaquettaire. Plusieurs cas ont été mortels.

De nombreux pays ont introduit des restrictions sur l’utilisation du vaccin AstraZeneca et, dans de nombreux endroits, il n’est administré qu’aux personnes âgées.

En Norvège, personne ne reçoit actuellement le vaccin d’AstraZeneca.