Hier, la Norvège a annoncé des exigences de test plus strictes. Voici les détails - 5

Le gouvernement norvégien introduit une exigence selon laquelle les personnes qui ont visité des pays en dehors de l’EEE et de l’espace Schengen et qui ont reçu un résultat positif d’un test rapide d’antigène effectué à la frontière doivent également passer un test PCR à la frontière.

Il introduit également une exigence que toutes les personnes séjournant dans un hôtel de quarantaine passent un test PCR le 7ème jour après leur arrivée. Les communes seront tenues de proposer un tel test.

Ces changements sont basés sur les recommandations de la Direction norvégienne de la santé et de l’Institut norvégien de la santé publique (FHI).

«La Norvège possède l’un des systèmes les plus stricts d’Europe pour prévenir les cas importés de COVID-19. Nous introduisons maintenant des règles encore plus strictes concernant les tests. Nous faisons cela pour limiter la propagation des variantes mutées et plus contagieuses du virus », a déclaré le ministre de la Santé et des Services de soins Bent Høie.

Les personnes qui, au cours des 10 jours précédant leur arrivée, ont visité une zone qui déclenche une obligation de quarantaine doivent passer un test au point de passage frontalier à leur arrivée en Norvège. Le test doit être un test antigénique rapide.

Une exigence est maintenant introduite selon laquelle les personnes qui ont été en dehors de l’EEE et de l’espace Schengen et qui reçoivent un résultat de test rapide positif doivent également passer un test PCR à la frontière. Auparavant, le test PCR pouvait être effectué dans les 24 heures suivant l’arrivée.

Limiter les infections importées

La Direction norvégienne de la santé et l’Institut norvégien de santé publique considèrent cette mesure comme nécessaire pour limiter les cas importés de COVID-19 et révéler de nouvelles mutations virales.

À l’heure actuelle, toutes les personnes en quarantaine après leur arrivée d’un autre pays qui ne séjournent pas dans un hôtel de quarantaine sont tenues de passer un test le jour 7.

Les règles sont actuellement modifiées afin qu’elles s’appliquent également aux personnes séjournant dans un hôtel de quarantaine. Les communes auront l’obligation d’offrir un tel test à ces personnes.

Les changements sont entrés en vigueur le jeudi 29 avril à midi.

Une exigence selon laquelle tous les voyageurs en provenance du Bangladesh, d’Inde, d’Irak, du Népal et du Pakistan doivent séjourner dans un hôtel de quarantaine a également été introduite, et il existe très peu d’exemptions à cette règle.

Cela signifie que les personnes qui ont entrepris les voyages nécessaires dans ces pays devront également séjourner dans un hôtel de quarantaine.

Les restrictions d’entrée plus strictes qui s’appliquent aux voyageurs en provenance des pays en question sont entrées en vigueur le mercredi 28 avril à midi. Toute personne ayant visité ces pays au cours des 10 jours précédant l’arrivée en Norvège doit séjourner dans un hôtel de quarantaine.