Troms: un nourrisson hospitalisé pour des blessures violentes présumées - les parents inculpés - 3

La police prévoit d’arrêter un couple de parents après l’admission d’un bébé à l’hôpital universitaire du nord de la Norvège cette semaine. Les parents n’admettent pas leur culpabilité criminelle.

«L’enfant, qui a quelques mois, a été hospitalisé en raison de blessures qui pourraient être dues à l’exposition de l’enfant à la violence», a déclaré le procureur Elin Norgård Strand du district de police de Troms dans un communiqué de presse vendredi matin.

Le journal Nordlys a évoqué le cas pour la première fois.

Découvrez les Aurores Boréales

La police enquête actuellement pour savoir si les blessures sont dues à la violence ou si les blessures ont une autre explication. Le Service national des enquêtes criminelles (Kripos) assiste le district de police de Troms dans l’enquête.

Découvrez un magnifique Fjord

Effort policier en cours

Les parents ont été inculpés dans l’affaire. La famille vit à Troms.

Selon Nordlys, les parents eux-mêmes ont amené l’enfant à l’hôpital universitaire du nord de la Norvège plus tôt cette semaine.

«Dans l’état actuel des choses, nous pensons qu’il y a des raisons de soupçonner que les blessures ont été infligées par l’un ou les deux parents et estimons qu’il est nécessaire de les placer en détention provisoire pour éviter que des preuves ne soient perdues», a déclaré Norgård Strand.

La police demande deux semaines de garde à vue pour les parents. Les deux parents, qui sont dans la trentaine et vivent à Troms, n’admettent pas leur culpabilité.

La police procédera, entre autres, à des interrogatoires, à des examens médico-légaux et à des fouilles.