Photo: Heiko Junge / NTB

Les voyageurs ont apporté la mutation du virus sud-africain en Norvège au moins 20 fois. Pourtant, maintenant, il a – dans la pratique – été éradiqué de Norvège, selon l’Institut national de la santé publique (FHI).

Dans un récent rapport hebdomadaire, le FHI a conclu qu’il se pourrait que «la chaîne de transmission de cette variante du virus ait été rompue en Norvège».

La variante a déclenché des épidémies dans un certain nombre d’endroits du pays. Un total de 769 personnes ont été diagnostiquées avec l’infection, écrit le journal Aftenposten.

Au cours de la semaine 17, seuls deux cas de la variante sud-africaine ont été découverts dans toute la Norvège. Un cas a été détecté à Oslo, qui n’a enregistré que cinq cas au cours des trois dernières semaines. L’autre cas a été détecté à Troms et au Finnmark.

Au total, 4 100 échantillons d’infection ont été analysés au cours des deux dernières semaines. Seulement 0,27% des cas représentaient la variante sud-africaine.

Dans plusieurs autres pays, la variante est toujours à la hausse. Il a joué un rôle clé dans la vague continue d’infections en Inde. La variante sud-africaine semble réduire l’effet des vaccins, selon plusieurs études.