Douze nouvelles portées de loups détectées en Norvège et dans ses zones frontalières l'hiver dernier - 3

Douze portées de loups ont été détectées en Norvège et dans les régions frontalières cet hiver, dont cinq dans les régions entièrement norvégiennes et sept dans les régions frontalières. Ainsi, le stock de loups est au-dessus des objectifs du parlement norvégien (Storting).

Cet hiver, des loups nés en 2020 ont été détectés dans les cinq territoires entièrement norvégiens de Hornmoen, Kynna, Bograngen, Mangen et Aurskog.

Dans le même temps, des bébés loups ont été détectés dans les sept zones frontalières de Varåa, Ulvåa, Juvberget, Kockohonka, Kymmen, Rømskog et Boksjø, situées entre la Norvège et la Suède.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Les données ont été révélées dans un nouveau rapport préparé par Høgskolen i Innlandet, au nom de Rovdata.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Le Storting a fixé un objectif de population nationale de quatre à six portées annuelles de loups en Norvège et dans les zones frontalières, dont au moins trois portées doivent naître dans tous les territoires norvégiens.

Au-dessus de la cible démographique nationale

«Lorsque les portées de cette année dans les zones frontalières avec la Suède sont réparties à parts égales entre les pays, cela conduit à 8,5 portées en Norvège. La population est donc au-dessus de la cible démographique nationale.

«Il y a eu une diminution d’une portée dans les territoires entièrement norvégiens, alors qu’il y a eu une augmentation de deux portées dans les zones frontalières par rapport à l’année dernière», a noté Jonas Kindberg à Rovdata.

Au total, entre 109 et 114 loups ont été détectés en Norvège et dans les zones frontalières cet hiver, soit une augmentation par rapport à 99 à 103 l’an dernier. 57 à 58 d’entre eux sont entièrement norvégiens, tandis qu’entre 52 et 56 vivaient des deux côtés de la frontière avec la Suède.

Les chiffres incluent 24 loups morts qui ont été abattus lors de la chasse ou de l’abattage sous licence. Par conséquent, 85 à 90 loups ont été laissés en Norvège. C’est à peu près le même nombre que les 90 à 93 loups qui sont restés à la même heure l’hiver dernier après que 13 loups morts aient été déduits du total.