La Norvège établit un quota national pour le maquereau de l'Atlantique du Nord-Est pour 2021 - 3

Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Pêche a établi un quota de maquereau de 298 299 tonnes pour 2021. En l’absence d’accord entre les États côtiers, la Norvège doit établir un quota unilatéral de maquereau pour 2021.

«Il n’a pas été possible de poursuivre l’accord d’État côtier pour le maquereau, après que le Royaume-Uni a quitté l’UE et est devenu un État côtier indépendant.

«Je regrette qu’il n’ait pas été possible de poursuivre l’accord des États côtiers sur le partage et la gestion du maquereau après que le Royaume-Uni soit devenu un État côtier indépendant», a déclaré le ministre des Pêches et des Fruits de mer, Odd Emil Ingebrigtsen.

Découvrez les Aurores Boréales

Cet accord a été très important pour garantir une gestion responsable du stock, ainsi que pour assurer la stabilité et la prévisibilité de toutes les parties concernées.

Découvrez les Aurores Boréales

Les parties initiales à l’Accord sur les États côtiers, qui a expiré à la fin de 2020, étaient la Norvège, l’Union européenne et les îles Féroé, et englobaient les principaux États côtiers.

Un effort continu

«Du côté norvégien, nous continuerons à œuvrer pour un accord qui englobe tous les États côtiers. Les négociations sur la gestion du stock de maquereau à partir de 2022 devraient reprendre à l’automne », a noté Ingebrigtsen.

Le quota norvégien pour 2021 représente 35% du quota de capture total autorisé (TAC) convenu pour le maquereau. Ce niveau de quota est basé sur des évaluations de la quantité de maquereau présente dans les eaux sous juridiction norvégienne au cours de l’année.

Il y a eu des changements substantiels dans le modèle de migration et la répartition spatiale du maquereau de l’Atlantique du Nord-Est au cours des dernières années vers une répartition plus au nord-est. La présence de maquereau dans les eaux norvégiennes a considérablement augmenté par rapport à 2014 lorsque l’accord sur le maquereau a été conclu.