La Norvège modifie ses conseils aux voyageurs pour des zones spécifiques de la région nordique - 3

Sur la base de l’évaluation hebdomadaire de la situation du COVID-19 par l’Institut norvégien de santé publique (FHI), le gouvernement norvégien a décidé de changer le statut du district hospitalier d’Etelä-Savo et du district hospitalier de Kainuu en Finlande et aux îles Féroé de «jaune »À« rouge »sur la carte indiquant l’état de la quarantaine à l’entrée en Norvège depuis l’Europe.

Le ministère des Affaires étrangères déconseille désormais les déplacements non essentiels dans ces régions.

À partir de minuit le dimanche 30 mai, toute personne arrivant en Norvège de ces régions et remplissant les critères d’entrée dans le pays sera tenue de se mettre en quarantaine pendant dix jours. Pour plus d’informations sur les règles de saisie, cliquez ici.

Découvrez les Aurores Boréales

Le Ministère des affaires étrangères maintient son avis global contre les voyages non essentiels dans tous les pays à l’exception de ceux pour lesquels une exception a été faite.

Découvrez un magnifique Fjord

Ces conseils aux voyageurs s’appliquent actuellement jusqu’au 1er juillet 2021.

Statut au Royaume-Uni

Depuis le 24 mai, le Royaume-Uni est à nouveau inclus dans l’évaluation hebdomadaire de l’Institut norvégien de santé publique au même titre que les pays de l’espace Schengen / EEE. Le Royaume-Uni est actuellement «rouge» sur la carte indiquant l’état de la quarantaine à l’entrée en Norvège depuis l’Europe.

Les nouvelles modifications s’appliquent à partir du dimanche 30 mai à minuit. La situation infectieuse et les restrictions locales peuvent évoluer très rapidement. Les conseils aux voyageurs sont consultatifs – ce n’est pas une interdiction.

Cependant, si vous voyagez dans un pays contre l’avis du ministère, cela peut avoir des conséquences sur votre assurance voyage. Vous devez également savoir que la capacité du service extérieur à fournir une assistance consulaire peut être limitée dans les pays où des conseils de voyage ont été émis, prévient le ministère des Affaires étrangères.

Au pire, le service extérieur ne sera pas en mesure de fournir une assistance consulaire si vous avez des problèmes.