Ministre norvégien: les personnes âgées devraient apprendre à détecter les fausses nouvelles avant les élections de cet automne - 3
Photo: Gorm Kallestad / NTB

Les autorités norvégiennes sont préparées à la possibilité de tentatives non désirées d’influencer les élections parlementaires norvégiennes de cet automne. Aujourd’hui, ils proposent 13 mesures pour empêcher de telles tentatives.

«Les activités des États étrangers constituent une menace sérieuse pour la sécurité nationale et doivent être arrêtées. Par conséquent, le gouvernement donnera à la TVP de nouveaux outils. Le 12 mai, il a proposé de criminaliser la coopération avec les services de renseignement étrangers », a déclaré la ministre de la Justice et de la Gestion des urgences, Monica Mæland (H).

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Ces dernières années, des campagnes de plaidoyer et des campagnes de désinformation ont eu lieu à l’occasion d’élections dans plusieurs pays. La Russie et l’Iran, par exemple, font partie des pays accusés d’avoir tenté d’influencer les deux dernières élections présidentielles aux États-Unis.

Le gouvernement a maintenant élaboré un plan d’action pour éviter l’influence sur les élections législatives de cet automne.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Parmi les mesures figurent la formation des personnes âgées et du reste de la population à identifier les fausses nouvelles et la désinformation liées à l’élection. En outre, un guide sera préparé sur les discours de haine et les menaces contre les candidats aux élections, et les médias seront également invités à une réunion de dialogue avec le gouvernement pour renforcer la sécurité pendant le processus électoral.