Autorité norvégienne des médias : il est bon que nous ayons des sanctions plus strictes pour le partage de photos nues ou violentes - 3

Les personnes qui partagent des photos, des films ou des enregistrements audio offensants ou ouvertement privés d’autres personnes pourraient bientôt être condamnées à une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison.

Dans un communiqué de presse, l’Autorité norvégienne des médias écrit qu’elle est heureuse que la sanction pour le partage, par exemple, de photos nues ou de vidéos de violence ait été renforcée.

Le projet de loi du gouvernement a été adopté par le parlement norvégien (Storting) et entrera probablement en vigueur le 1er juillet.

« Le partage d’un tel contenu met une grande pression sur la personne concernée. Par conséquent, il est bon que la punition soit plus sévère », a noté Mari Velsand, directrice de l’Autorité norvégienne des médias.

Distinction plus claire

La loi indique également plus clairement ce que l’on peut être puni pour avoir partagé. En cas de négligence grave, la peine est une amende ou une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à six mois.

En revanche, les violations planifiées et aggravées des règles de partage peuvent être passibles d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à deux ans.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no