Photo : AP Photo / Baderkhan Ahmad, dossier

L’autorité gouvernementale autonome kurde du nord-est de la Syrie a décidé d’expulser les femmes norvégiennes liées à l’Etat islamique, a déclaré un porte-parole au journal Aftenposten.

« Nous avons décidé d’expulser les citoyens norvégiens que nous ne pouvons pas poursuivre faute de preuves suffisantes qu’ils ont commis des crimes en Syrie », a déclaré au journal un représentant de l’autorité autonome en Scandinavie, Shiyar Ali.

Mercredi, il est devenu clair que les autorités suédoises avaient été informées de la décision. Ils ont été informés que des Suédoises soupçonnées par l’Etat islamique seraient expulsées au cours de l’automne.

Plus tôt jeudi, le ministère des Affaires étrangères a informé NTB qu’il n’avait pas reçu de message indiquant que les citoyens norvégiens seraient expulsés de Syrie.

Quatre femmes norvégiennes

Il y a actuellement quatre femmes norvégiennes avec quatre enfants norvégiens dans les camps de détention de Roj et Al-Hol en Syrie. Les enfants ont entre quatre et six ans. Deux d’entre eux ont récemment demandé l’aide du ministère norvégien des Affaires étrangères.

Aisha Shazadi Kausar, la femme de 29 ans qui s’est rendue en Syrie en août 2014 et s’est installée dans une zone contrôlée par l’État islamique (EI), fait partie des quatre femmes. Elle devient la seconde épouse de l’islamiste Bastian Vasquez.

Récemment, une femme de 30 ans qui a été ramenée de Syrie avec ses deux enfants en janvier de l’année dernière a été condamnée à trois ans et demi de prison pour sa participation à l’Etat islamique. Elle a fait appel du verdict.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no