Photo : Cornelius Poppe / NTB

La récente loi danoise qui réglemente l’établissement de centres d’accueil pour les demandeurs d’asile danois hors d’Europe est contraire au droit international, prévient le secrétaire général du NRC.

Jan Egeland dit que la loi du gouvernement Mette Fredriksen est la loi la plus « avare, mesquine et hypocrite » qu’il ait vue dans la politique nordique et une menace sérieuse pour le travail international sur les réfugiés, écrit le journal Politiken.

L’idée derrière la loi est que les personnes qui viennent au Danemark pour demander l’asile sont envoyées dans un pays tiers pendant que leur demande d’asile est en cours de traitement.

« Les pays les plus pauvres du monde, le Liban, le Rwanda et la Jordanie, doivent garder les frontières ouvertes pour les femmes et les enfants qui saignent, tandis que les Danois s’asseoiront à Nyhavn avec de la bière et du rôti de porc et profiteront seuls de l’un des meilleurs programmes de protection sociale au monde », a noté Egeland.

Tesfaye : Je suis fier

Le ministre danois de l’Immigration et de l’Intégration, Mattias Tesfaye, n’est pas du tout d’accord avec les critiques.

« Le Danemark n’est ni avare ni mesquin. Nous sommes l’un des rares pays à atteindre l’objectif d’aide au développement de l’ONU. Il s’agit d’utiliser les ressources pour aider autant de personnes que possible. Nous sommes en train de le réaliser, et j’en suis fier », a écrit Tesfaye.

La loi controversée a été adoptée au parlement danois le 3 juin.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no