Le parti travailliste norvégien réclame des milliards pour l'emploi - 3

Le Parti travailliste (AP) estime que l’accord budgétaire entre le Parti du progrès (FRP) et le gouvernement norvégien fait défaut aux chômeurs. Maintenant, le parti met des milliards sur la table dans sa proposition de budget alternatif.

« Une opération de sauvetage des chômeurs de longue durée », tel est le titre du plan que le Parti travailliste présente désormais dans son budget national révisé alternatif pour 2021.

Le chef adjoint de l’AP, Hadia Tajik, a déjà critiqué le FRP et les partis du gouvernement pour avoir laissé tomber les chômeurs dans leur accord budgétaire. Maintenant, elle a concrétisé ce que l’AP elle-même envisage de faire.

« Ce qui nous inquiète, c’est que ceux qui ont attendu le plus longtemps pour obtenir de l’aide sont ceux qui reçoivent le moins d’aide de ce gouvernement », a déclaré Tajik à NTB.

« La file d’attente des chômeurs ne peut pas être comme la file d’attente devant une boîte de nuit, qu’il faut sortir pour qu’un autre entre. Les mesures doivent être dimensionnées en fonction des besoins », a-t-elle déclaré.

Trois mesures

Dans le plan alternatif, l’AP prévoit de lancer trois mesures pour créer plus d’emplois :

* environ 500 millions de NOK en soutien accru aux entreprises durement touchées

* près de 500 millions de NOK pour des mesures de création d’activité pour le monde des affaires sous l’égide des municipalités et des municipalités de comté

* un paquet industriel vert de 1,2 milliard de NOK, comprenant un investissement dans l’hydrogène sous l’égide de Statkraft

Postes permanents à temps plein

Une autre demande de l’AP est le durcissement des règles de la main-d’œuvre. Ces mesures garantiraient que la nouvelle croissance après la pandémie se produise sous la forme de postes permanents à temps plein au lieu de davantage d’emplois et d’embauches temporaires.

« Ce qui est important pour nous, c’est que les gens fassent l’expérience du retour à des emplois sûrs et à une vie professionnelle ordonnée et sérieuse », a déclaré Tajik.

Elle pense que les chômeurs de longue durée auront besoin de plus d’aide pour retourner au travail.

« En tant que communauté, nous devons assumer la responsabilité de construire ce pont vers le marché du travail. Ce n’est pas quelque chose qui se produira tout seul », a-t-elle déclaré.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no