Greenpeace : 25 000 Norvégiens veulent arrêter l'accord commercial avec le Brésil - 3
Photo : Ørn E. Borgen / NTB

Mardi, Greenpeace a remis près de 25 000 signatures au ministre du Commerce et de l’Industrie Iselin Nybø (V), exigeant l’arrêt de l’accord commercial entre la Norvège et le Brésil.

La campagne exige que la Norvège arrête l’accord de libre-échange entre les pays de l’AELE et la Norvège d’une part, et les pays du Mercosur et le Brésil d’autre part, jusqu’à ce que la déforestation en Amazonie soit sous contrôle, écrit le journal Vårt Land.

« Nous perdons peu à peu la forêt tropicale à cause des incendies et de la déforestation. L’accord commercial doit être arrêté si nous voulons sauver la forêt tropicale. Plus de commerce dans cette situation ajoute de l’essence au feu », a déclaré Frode Pleym, chef de Greenpeace Norvège, au ministre du Commerce et de l’Industrie lors de la remise des signatures.

En mai, 1,2 million d’hectares de forêt tropicale ont été abattus au Brésil, selon l’institut de recherche spatiale INPE. Jamais auparavant la déforestation n’a été aussi endémique. Par rapport au même mois de l’année dernière, la déforestation a augmenté de 41 %.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no