La Norvège annonce de nouvelles mesures pour les personnes handicapées en lien avec la pandémie - 3

La pandémie de COVID-19 a eu un fort impact sur les personnes handicapées. Un groupe de travail nommé par le ministère de la Santé et des Services de soins a proposé des mesures dans le domaine des services de santé et de soins pour atténuer les conséquences de la pandémie pour les personnes handicapées et leurs familles ou aidants.

Le groupe de travail a maintenant remis son rapport.

« Je suis heureux que le rapport contienne des mesures concrètes pour réduire les conséquences de la pandémie pour les personnes handicapées et leurs familles ou aidants.

« Afin d’améliorer les services à court terme, j’ai demandé à la Direction norvégienne de la santé de mettre à jour ses conseils, d’écrire aux municipalités et aux gouverneurs de comté de tout le pays et d’organiser un webinaire sur la lutte contre les infections et les droits des personnes handicapées. a déclaré jeudi le ministre de la Santé et des Services de soins, Bent Høie.

Le groupe de travail était composé de représentants de la Direction norvégienne de la santé, de la Direction de l’enfance, de la jeunesse et de la famille, de la Direction norvégienne de l’éducation et de la formation, de la Fédération norvégienne des organisations de personnes handicapées, du Forum norvégien des organisations de personnes handicapées SAFO , l’Association norvégienne des jeunes handicapés, Mental Health Norway, l’Alliance norvégienne pour les aidants informels et l’Association nationale pour la santé publique.

Un sentiment d’isolement

De nombreuses personnes handicapées ont connu l’isolement social, la solitude et un accès réduit aux services municipaux de santé et de soins, aux services de santé spécialisés, à l’école et à l’éducation, aux activités de loisirs et au travail pendant la pandémie de COVID-19.

Le rapport de la Direction de l’enfance, de la jeunesse et de la famille (2020) sur l’impact de la pandémie de COVID-19 sur l’égalité des personnes handicapées présente différents effets à court et à long terme associés à l’isolement de longue date et au manque de contact avec les autres, ainsi qu’une augmentation du fardeau des soins pour les familles et les aidants.

Même si la société s’est progressivement rouverte, la Direction a signalé que les progrès étaient généralement lents et, dans certains cas, encore plus lents pour les personnes handicapées.

Détérioration de la santé

Le Conseil norvégien de surveillance de la santé a déclaré que les utilisateurs de services qui ont besoin de services complexes signalent généralement qu’ils ont reçu moins de services pendant la pandémie et que leur état de santé s’est détérioré. Il a également déclaré que ce groupe compte la plus grande proportion de familles et de soignants qui ont dû redoubler d’efforts pendant la pandémie.

Le ministère de la Santé et des Services de soins a donc demandé à la Direction norvégienne de la santé de prendre les mesures suivantes :

  1. envisager de recadrer les mesures générales afin qu’elles soient mieux ciblées sur les groupes vulnérables, et éventuellement envisager de nouvelles mesures pour les personnes handicapées ;
  2. examiner les recommandations qui relèvent de la compétence du ministère de la Santé et des Services de soins dans le rapport de la Direction de l’enfance, de la jeunesse et de la famille, et les conditions dans lesquelles elles peuvent être mises en œuvre, et les conséquences financières et administratives.

Source : Ministère de la Santé et des Services de soins / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no