L’Institut norvégien de santé publique (FHI) a présenté vendredi son évaluation du niveau d’infection en Europe, qui détermine quels pays sont soumis à une quarantaine d’entrée et lesquels ne le sont pas.

Le gouvernement norvégien a décidé que des modifications seraient apportées aux restrictions d’entrée et aux exigences de quarantaine pour le Luxembourg, les États-Unis, trois régions de Finlande et certains archipels sélectionnés, indique un communiqué de presse.

Les modifications prendront effet à partir du lundi 12 juillet minuit.

Le Luxembourg passe de « vert » à « orange » sur la carte des infections. Les États-Unis ne répondent plus à l’exigence d’un pays dit « violet » et seront supprimés de la liste à partir du 12 juillet. Cela signifie que les visiteurs des États-Unis ne sont pas exemptés des restrictions d’entrée et doivent être mis en quarantaine dans les hôtels.

Crète

L’île grecque de Crète passe du « vert » à « l’orange ». En outre, les régions finlandaises Helsinki et Uusimaa SVD, Kymmenedalen SVD et Päijat-Häme SVD passent également de « vert » à « orange ».

Jeudi, il a été annoncé que l’île grecque de Crète n’était plus « verte » sur la carte des infections de l’Agence européenne de contrôle des infections (ECDC).

Le FHI fait sa propre évaluation des taux d’infection européens, et il n’est donc pas acquis que les évaluations du FHI et de l’ECDC soient identiques.

Lundi de cette semaine, une grande partie de l’Europe s’est ouverte aux Norvégiens qui voulaient voyager. Un certain nombre de pays européens ont été marqués comme « verts », ce qui signifie que les gens peuvent y voyager librement sans penser à la quarantaine.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no