Ruter remet de nombreux bus au diesel fossile en raison de la hausse des taxes sur le biodiesel - 5
Photo: Vidar Ruud / NTB

Le conseil municipal d’Oslo a promis de rendre les transports publics de Ruter sans émissions. Mais à la suite d’une hausse des taxes sur le biodiesel, l’entreprise revient au diesel fossile.

Selon une note interne à laquelle le journal Aftenposten a eu accès, l’augmentation des taxes pourrait augmenter les dépenses de Ruter d’environ 750 millions de NOK.

Le péage sur les biocarburants liquides a été introduit par le gouvernement norvégien l’année dernière.

La municipalité d’Oslo est le plus grand propriétaire de la société de transport public Ruter. L’entreprise prévoit désormais de passer du biodiesel au diesel fossile sur de nombreux bus, initialement à Akershus, a confirmé Ruter.

Charges fiscales

L’année dernière, les impôts ont coûté 33 millions de NOK à Ruter. Mais dans une note que le cabinet d’avocats Kluge a rédigée au nom de la société de transport public, on estime que la facture pourrait être 23 fois plus importante, soit environ 750 millions de NOK.

Le cabinet d’avocats conclut que Ruter peut encore modifier les contrats avec les compagnies de bus et ainsi leur permettre de passer au diesel fossile.

Ni la promesse de transports publics sans émissions ni l’objectif révisé de transports publics sans énergie fossile d’ici la fin 2020 n’ont été atteints, a déclaré la conseillère à l’environnement d’Oslo, Sirin Stav (MDG).

L’objectif d’Oslo est désormais que les transports publics soient sans émission d’ici 2028.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no