Opération Europol : 92 enfants victimes de la traite des êtres humains identifiés en Europe - 3
Photo : Sara Johannessen Meek / NTB

Au total, 33 trafiquants présumés ont été arrêtés lors d’une opération menée sous les auspices de la coopération policière européenne Europol. En outre, 45 autres suspects ont été identifiés.

L’opération de cette année contre la traite des êtres humains en Europe a conduit à un total de 175 arrestations et découvertes de 187 victimes potentielles, dont 92 avaient moins de 18 ans, a déclaré Europol.

Un large éventail d’autorités policières ont participé à l’effort, ainsi que les autorités de l’immigration, les autorités frontalières, les inspections du travail, les services sociaux et les services de protection de l’enfance.

La traite des enfants est un problème sous-déclaré, a noté Europol dans un communiqué de presse. Les criminels forcent souvent les enfants à mendier ou à commettre divers délits, tels que la contrebande de marchandises illégales.

Les mineurs non accompagnés

L’accent a été mis cette année sur les mineurs non accompagnés ou les mineurs disparus des centres de crise et d’accueil, car ils sont souvent plus vulnérables. Plusieurs de ces enfants ont été découverts à des postes frontaliers, notamment entre l’UE et les pays Schengen.

En Europe, la grande majorité des enfants sont vendus dans le cadre de la traite des êtres humains par des membres de la famille, tandis que les mineurs originaires de pays hors d’Europe sont plus souvent les victimes de passeurs de réfugiés, qui coopèrent avec d’autres adultes qui accompagnent les enfants dans leur voyage vers l’Europe.

L’opération Europol s’est déroulée du 28 juin au 4 juillet et a concerné un total de 18 pays européens.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no