La Norvège envisage de durcir la réglementation relative aux influenceurs financiers sur les réseaux sociaux - 3

L’Autorité norvégienne de surveillance financière (Finanstilsynet) craint que de plus en plus de personnes fondent leurs décisions d’investissement sur des informations sur les réseaux sociaux. Une réglementation plus stricte est désormais envisagée.

Le nombre de jeunes en Norvège qui investissent en bourse atteint un niveau record. On craint que les nouveaux petits investisseurs et épargnants ne suivent sans discernement les astuces et les conseils des soi-disant « influenceurs » (c’est-à-dire les influenceurs financiers) sur les réseaux sociaux, écrit le journal E24.

Le terme, composé des mots « finance » et « influences », a récemment été utilisé pour désigner des personnes ayant de nombreux adeptes sur les réseaux sociaux qui publient des conseils liés aux investissements personnels.

« J’ai déjà exprimé mon inquiétude, et elle a maintenant été renforcée », a noté samedi le deuxième vice-président de la commission de la justice, Peter Frølich (H).

Un nouveau phénomène

« Tant les influenceurs que les conseillers financiers sont soumis à des réglementations. Nous devons maintenant revoir la réglementation des « influenceurs », ce qui est un phénomène complètement nouveau. Nous devons combler les lacunes et les zones grises de la réglementation », a-t-il déclaré.

Finanstilsynet craint que davantage de personnes fondent leurs décisions d’investissement sur des campagnes sur les réseaux sociaux, qui contiennent des informations trompeuses ou fausses, a déclaré la directrice de surveillance par intérim Ann Viljugrein.

Elle a souligné que les influenceurs sont soumis à la loi sur le marketing et que l’Agence norvégienne de la consommation a la responsabilité dans ce domaine.

« Les conseils sur les investissements dans des instruments financiers sur une base commerciale ne peuvent être fournis que par les entreprises d’investissement conformément aux règles spécifiées dans la loi sur le commerce des valeurs mobilières », a-t-elle averti.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no