Association norvégienne des anciens combattants : « Beaucoup s'inquiètent de la situation des anciens collègues en Afghanistan » - 3

Plusieurs vétérans norvégiens ayant participé à des opérations en Afghanistan s’inquiètent de la situation d’anciens collègues et partenaires.

« Nombreux sont ceux qui ont une relation personnelle avec ceux avec qui ils ont travaillé en Afghanistan. Des liens solides se tissent lorsque l’on travaille dans des conditions plus difficiles que d’habitude », a déclaré à NTB le secrétaire général Bjørn Robert Dahl de l’Association norvégienne des anciens combattants pour les opérations internationales.

Il a déclaré que les commentaires que l’association a reçus des membres, et ce qu’ils ont exprimé sur les réseaux sociaux, sont que les anciens employés afghans devraient désormais recevoir un permis de séjour en Norvège en raison du fait que la situation sécuritaire dans le pays a changé.

« Les responsables de l’évaluation examinent le fondement de la résidence et la situation en matière de sécurité de certains des employés locaux qui travaillaient pour les forces norvégiennes a radicalement changé depuis qu’ils ont demandé la résidence et ont été rejetés. Cela implique une obligation de réévaluer la situation », a déclaré Dahl.

Nouvelle évaluation des ex-salariés

Le ministère de la Défense a confirmé dimanche au journal Vårt Land qu’il examinerait à nouveau le cas des Afghans qui ont déjà été employés par la Norvège.

La ministre de la Justice Monica Mæland (H) a déclaré lundi matin à NTB que les employés locaux de la Norvège en Afghanistan qui n’ont pas demandé l’asile dans le cadre du programme de demande en 2015 peuvent faire traiter leur demande.

« Dans le cadre du traitement des dossiers selon les instructions de 2015, dix personnes ont été rejetées pour des motifs impérieux. Il n’est pas prévu de traiter à nouveau ces demandes. En revanche, certains groupes n’étaient pas couverts par l’instruction 2015. Il y a aussi des personnes qui ont été des employés locaux qui, pour diverses raisons, ont choisi de ne pas postuler dans le cadre du programme de candidature en 2015. Ces groupes peuvent désormais être traités à la lumière de la gravité de la situation », a déclaré Mæland.

Beaucoup craignent pour leur vie

Dahl de l’Association des anciens combattants est satisfait du message de Mæland.

« Il y a une responsabilité morale de réexaminer ces questions. Il y a maintenant des contacts entre les Norvégiens et ceux qui travaillaient pour la Norvège en Afghanistan, en particulier la partie administrative de ceux qui étaient employés, disent qu’ils craignent pour leur vie », a déclaré Dahl.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no