Le Parti du centre veut un nouveau paquet de crise pour les industries norvégiennes du tourisme et de l'aviation - 3

Alors que l’industrie du tourisme s’efforce de se remettre de la crise, elle se heurte à une augmentation de la TVA et à une modification des régimes de congé. Le Parti du centre demande une prolongation.

« Nous pensons que des extensions doivent maintenant être mises en place pour les régimes de congé ciblant les industries les plus durement touchées. Nous parlons de plusieurs milliers d’employés dans l’industrie du tourisme », a déclaré le représentant parlementaire Sigbjørn Gjelsvik du Parti du centre au bureau de presse NTB.

Il prône un nouveau paquet de crise pour le tourisme et l’aviation. Il demande entre autres que la TVA dite tourisme ne soit pas augmentée.

Le Parlement a décidé en mars de l’année dernière que ce taux devrait être réduit de moitié de 12 à 6% pour aider le tourisme à traverser la crise, mais les partis au pouvoir et le Parti du progrès ont décidé qu’il passera à nouveau à 12% à partir du 1er octobre.

« Nous avons proposé que la TVA sur le tourisme soit maintenue à 6% tout au long de 2021 et souhaitons qu’elle soit définitivement réduite de 12 à 8% à l’avenir », a déclaré Gjelsvik.

À d’autres égards, le Parti du centre souhaite continuer à baisser les tarifs de l’aviation norvégienne et réduire de moitié le prix des billets pour les liaisons aériennes sur le réseau court-courrier dans les districts.

Message à Solberg

La semaine dernière, le Premier ministre Erna Solberg (H) était en voyage en bateau à grande vitesse dans le Hardangerfjord. Là, elle a reçu un message clair des acteurs du tourisme local que la crise n’est pas terminée. Une partie de ce qu’ils ont demandé était simplement des régimes de congé prolongé et la poursuite de la réduction de moitié de la TVA.

« Si les régimes de congé sont supprimés, de nombreuses entreprises devront licencier des employés », a déclaré au Premier ministre Gry Bystøl de Visit Voss.

Temps fatidique

La dirigeante de Virke Reiseliv, Astrid Bergmål, décrit une « période fatidique » pour l’industrie. Elle a déclaré que le coup de pouce que l’industrie du tourisme a reçu avec les voyageurs norvégiens pendant les vacances d’été n’a pas suffi à compenser le manque d’activités de voyage international.

« À l’heure actuelle, de nombreuses entreprises se demandent si elles devront licencier des personnes ou si elles ont la possibilité de les remettre au travail. Étant donné que beaucoup ont encore des problèmes de liquidités, ils devront peut-être licencier des gens », a-t-elle déclaré à NTB.

Les chiffres de la NAV montrent qu’au cours de la semaine 33, il y a eu un total de 34 735 personnes licenciées, dont 9 389 dans le tourisme et les transports. Bergmål a déclaré que de nombreuses entreprises touristiques commenceraient également à rembourser les impôts et les frais différés cet automne.

« À moins que les programmes ne soient prolongés, ce sera un automne incroyablement difficile pour le tourisme. Je comprends que le gouvernement ne peut pas continuer éternellement avec des arrangements généraux. De nombreuses industries ont rouvert et se portent bien, mais le tourisme et l’aviation n’ont pas encore participé à toute la réouverture », a-t-elle déclaré.

Espérons que le gouvernement se retourne

Dans son dialogue avec les acteurs du tourisme la semaine dernière, Solberg n’a rien pu promettre dans l’immédiat d’autre que de transmettre la contribution.

« C’est très calme de la part du gouvernement. J’espère qu’ils trouveront une solution à cela avant les élections, car le temps passe terriblement vite maintenant. Il y a des élections le 13 septembre et les stratagèmes se terminent le 1er octobre », a déclaré Bergmål.

La semaine dernière, Anniken Huitfeldt et le Parti travailliste ont également demandé un plan de licenciement spécifique à l’industrie pour empêcher le licenciement de milliers d’employés de l’aéroport.

«C’est une nouvelle fantastique que le Parti du centre le veuille également et qu’un gouvernement avec le Parti travailliste et le Parti du centre le relèvera probablement. J’espère qu’ils le feront immédiatement après les élections s’ils prennent le relais.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no