Photo : Håkon Mosvold Larsen / NTB

Le chercheur Harald Thune Larsen du Department of Transport Economics (TØI) estime que cela peut prendre beaucoup de temps avant que les norvégiens ne voyagent autant en avion qu’avant la pandémie.

Le chercheur de TØI n’exclut pas que nos habitudes de voyage puissent être modifiées de façon permanente, écrit le journal Dagsavisen.

Un total de 3,9 millions de passagers ont quitté les aéroports norvégiens au deuxième trimestre de cette année – une augmentation de 70 % par rapport au deuxième trimestre de l’année dernière, selon Statistics Norway (SSB). Néanmoins, de nombreux avions sont encore au sol.

Au deuxième trimestre 2018, le nombre de passagers était 74% plus élevé qu’à la même période cette année. Harald Thune Larsen pense qu’il y a lieu de s’attendre à plusieurs années de trafic aérien moins dynamique.

Longue route vers la guérison

« Si la pandémie est en grande partie terminée en 2023, mon évaluation est que nous serons de retour où nous étions en 2024 », a-t-il déclaré.

Mais si les politiciens augmentent les taxes et les frais ou si les gens voyagent moins en raison du changement climatique, la croissance pourrait ne pas se matérialiser.

“Si de nombreuses personnes font plus attention à voler en raison des attentes climatiques, ou si les taxes et les frais augmentent, la situation sera différente”, a averti Thune Larsen.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no