FHI de Norvège : les personnes vaccinées ont un faible risque de maladie grave liée à la variante delta - 3
Photo : Terje Pedersen / NTB

Les personnes partiellement et complètement vaccinées qui reçoivent COVID-19 ont un faible risque d’hospitalisation, montrent de nouvelles études de l’Institut national de la santé publique (FHI).

Dans le même temps, le FHI déclare qu’une bonne protection contre l’infection par le variant delta n’est obtenue qu’après la deuxième dose. Une étude publiée dans la revue « Eurosurveillance » a examiné la protection vaccinale contre les variantes delta et alpha en Norvège.

Parmi les partiellement vaccinés, 22% n’étaient pas infectés, tandis que parmi les complètement vaccinés, 65% n’étaient pas infectés. Les chiffres correspondants étaient respectivement de 55 % et 84 % pour la variante alpha.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

« Comme le montrent également des études menées dans d’autres pays, les résultats norvégiens montrent que deux doses sont nécessaires pour une bonne protection contre l’infection par la variante delta », a noté Geir Bukholm, directeur adjoint du FHI.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

La deuxième étude a examiné le risque d’être admis à l’hôpital avec COVID-19 parmi les vaccinés et non vaccinés. Les résultats montrent que le risque d’être admis à l’hôpital avec COVID-19 est inférieur de plus de 70 % pour les personnes partiellement vaccinées et complètement vaccinées par rapport aux non vaccinés.

« Les données norvégiennes confirment que les personnes vaccinées ont un risque beaucoup plus faible de maladie grave que les personnes non vaccinées et montrent clairement l’effet positif du programme de vaccination corona sur l’évolution de la pandémie en Norvège », a ajouté Bukholm.

L’analyse a également montré que la variante delta n’a pas entraîné d’augmentation du risque d’hospitalisation en Norvège, par rapport à l’alpha.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no