La Première ministre sortante Erna Solberg a déclaré qu’elle resterait à la tête du parti après la défaite électorale. Elle a également remercié les partis bourgeois pour leur coopération.

“C’est un honneur de pouvoir diriger les conservateurs, et pour le moment, mon attitude est que je veux continuer à diriger les conservateurs”, a déclaré Solberg mardi.

Solberg a ajouté qu’elle souhaitait mener le parti à une nouvelle victoire électorale lors des prochaines élections en 2025 et qu’elle n’avait pas l’intention d’abandonner.

Les conservateurs ont reçu 20,4 % de soutien, une baisse de 4,6 % par rapport aux élections législatives précédentes.

Refus de soutien

Solberg a souligné que le Parti travailliste a connu un déclin presque égal lorsqu’il a mis fin à son mandat de huit ans au gouvernement en 2013.

«Ça s’est un peu mieux passé que ce que nous craignions pendant la campagne électorale, mais c’était quand même une baisse. Ce n’était pas inattendu après huit ans au gouvernement », a déclaré Solberg.

Solberg, qui a informé le roi Harald de la majorité pour un nouveau gouvernement, n’a pas encore soumis sa demande de démission. Le gouvernement continuera à travailler pendant une période de transition jusqu’à ce que le nouveau gouvernement prenne le relais.

Pas de décisions contraignantes

«Nous ne prendrons pas de décisions contraignantes au niveau international ni ne prendrons de décisions dans des affaires controversées pendant cette période. Mais nous allons promouvoir les problèmes au Storting et garantir des progrès dans les cas où cela est nécessaire, comme c’est la tradition en Norvège », a déclaré Solberg.

Elle a noté que le gouvernement a également toujours le pouvoir de gérer les crises.

“Cela signifie que nous continuerons à gérer la situation corona jusqu’à ce qu’un nouveau gouvernement soit en place”, a accentué Solberg.

Source : © NTB Norway.mw / #NorwayTodayNews / #Norway.mw

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no