Les pourparlers préliminaires de la coalition se poursuivent avec un équipage élargi - 3

Le Parti travailliste (AP), le Parti du centre (SP) et le Parti de la gauche socialiste (SV) ont renforcé leurs équipes lorsque les discussions préliminaires ont repris à Hurdalsjøen Hotell.

Lorsque les délégations du parti sont arrivées à l’hôtel lundi matin, de nouveaux visages sont également apparus : le député AP Bjørnar Skjæran, le porte-parole de la politique budgétaire du SP Sigbjørn Gjelsvik et le député du SV Torgeir Knag Fylkesnes.

Le plan pour les pourparlers de lundi est de continuer là où ils se sont arrêtés vendredi et « d’aller un peu plus loin », a déclaré le chef de l’AP, Jonas Gahr Støre, en se dirigeant vers les portes de l’hôtel.

« Nous avons également travaillé un peu ce week-end et il y a eu des contacts », a-t-il ajouté.

Aucune date limite fixée

Les trois parties ont entamé les discussions jeudi dernier. L’objectif est de clarifier s’il existe une base pour procéder à des négociations gouvernementales formelles entre les trois parties.

Støre espérait à l’origine terminer les discussions avant le week-end afin que les négociations formelles puissent commencer dès lundi. Mais le plus important est d’avoir confiance dans les décisions qui sont prises, soutient Støre.

« Je n’ai fixé aucune échéance, sachant qu’ici il faut se prendre au sérieux et s’écouter. Il est insensé de se précipiter dans une telle phase de démarrage. Mais je pense que nous avons pris un très bon départ avec de bonnes et honnêtes conversations. »

Prendra le temps nécessaire

Le leader du PS Trygve Slagsvold Vedum n’a rien voulu dire sur la rapidité avec laquelle il pense que le processus pourrait passer à des négociations formelles.

« Les conclusions que nous tirerons établiront des lignes directrices pour plusieurs années, nous n’utiliserons donc que le temps dont nous avons besoin », a déclaré Vedum à NTB.

Il dit que les discussions préliminaires jusqu’à présent se sont déroulées exactement comme il le pensait.

« Nous ne pouvons que passer la journée à parler des choses en profondeur et correctement et faire le tour dont nous avons besoin. »

Lorsque les discussions ont commencé jeudi, Støre a déclaré à la presse qu’il avait une liste d’affaires que les trois parties étaient en train de traiter. Selon lui, le trio a parcouru la liste que le Parti travailliste avait présentée.

« Ensuite, il y a certaines des choses que nous approfondissons également, et il y a un certain nombre de problèmes dont nous n’avons pas parlé, qui peuvent survenir. »

Augmentera l’efficacité

Le leader du SV, Audun Lysbakken, a déclaré que deux personnes de chaque parti poursuivront les discussions mais que le parti a emmené Fylkesnes lundi pour obtenir des éclaircissements encore plus efficaces dans la direction du parti.

« Je contribuerai à l’efficacité, aux décisions rapides et à ce qui est nécessaire », a déclaré Fylkesnes.

Lors des discussions proprement dites, Lysbakken a amené la vice-présidente Kirsti Bergstø. Støre a amené la chef adjointe Hadia Tajik, tandis que Vedum a amené la chef parlementaire Marit Arnstad. De plus, un certain nombre de conseillers en fête sont sur place à l’hôtel pour vous aider.

Bonne atmosphère

Avant le week-end, certaines discussions ont été qualifiées d’exigeantes. Mais selon Lysbakken, l’ambiance a été bonne.

« Et puis il y a de vrais défis politiques que nous devons relever ensemble. Ensuite, nous verrons ce que le temps apportera. Je pense que tout le monde sait ce qui est important pour le SV », a-t-il déclaré.

« Je peux confirmer que ce sont des questions importantes que nous prenons au sérieux et sur lesquelles nous passons du temps. Mais il y a aussi une bonne atmosphère de confiance », a déclaré Støre.

Vedum a refusé de mettre des étiquettes sur les conversations.

« Maintenant, nous n’avons plus qu’à travailler sur les problèmes – c’est de cela qu’il s’agit », a-t-il déclaré.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no