Le Parti de la gauche socialiste quitte les pourparlers de la coalition gouvernementale - 5

Le Parti de la gauche socialiste (SV) quitte les pourparlers de la coalition tripartite rouge-vert, a confirmé mercredi le chef du SV, Audun Lysbakken.

Le parti discute depuis des jours d’une éventuelle collaboration avec le Parti travailliste (AP) et le Parti du centre (SP).

« Nous sommes très déçus qu’il n’y ait aucune base pour un gouvernement rouge-vert dans ce cycle (des pourparlers). Depuis les élections, nous avons travaillé dur pour un gouvernement qui réduit les différences (dans la société norvégienne) et prend des mesures énergiques contre la crise climatique et naturelle », a déclaré Lysbakken.

Il a souligné que le SV a toujours été clair sur ses priorités – une politique globale pour une répartition équitable (dans la société) et les questions climatiques et naturelles.

« C’est parce que nous voyons que le résultat dans ces domaines serait trop faible que nous allons maintenant dans l’opposition et que nous nous battons pour ces questions au parlement norvégien (Storting) », a déclaré Lysbakken.

Opposition

Le SV peut réaliser une meilleure politique pour ses électeurs dans l’opposition qu’en participant au gouvernement selon les termes qui ont été clarifiés lors des pourparlers préliminaires, selon le chef du SV.

« Accepter ces (termes) signifierait que nous décevrons les personnes préoccupées par un changement de rythme puissant pour le climat, la nature et une répartition équitable. Maintenant, le SV ira dans l’opposition, sans engagement envers le prochain gouvernement dirigé par les travaillistes », a-t-il déclaré.

Pas de majorité

Avec le SV hors du processus, le résultat le plus probable est un gouvernement minoritaire basé sur l’AP et le SP, qui disposent au total de 76 des 169 sièges du Storting.

Le SV agira de manière constructive si le gouvernement essaie d’obtenir son soutien pour une majorité. Cependant, il sera libre de soulever toutes les questions, y compris celles qui ont posé problème lors des pourparlers de la coalition, a souligné Lysbakken.

«Le SV sera, à tout moment au cours de la période de quatre ans, ouvert à la négociation de la formation d’un gouvernement majoritaire rouge-vert. La condition sera une ardoise vierge pour les négociations », a-t-il conclu.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no